Bistrot du coin/3

Pour discuter de tout et de rien.

• • • • •

Signalés :

– un article d'Antonio San sur la vague de froid de l'an dernier, mis en page par Hacène en quatre parties

Parties 1, 2, 3, 4.

– un article de Scaffeta traduit par MichelNL35

Attributions des changements climatiques en utilisant la décomposition empirique des données climatiques.  Loehle C. and N. Scafetta, 2011.  lohle-scafetta-c-c-attribution.pdf

Evaluation du couplage de l’Index ENSO Multivariable (MEI), avec la concentration en CO2 et avec les variations de la longueur du jour [LOD]. A. Mazzarella(1), A. Giuliacci (1,2) and N. Scafetta (3)  mazzarella-scafetta-quantif-mei-lod-co2.pdf

Grand merci à tous.

Consultables également dans Autres textes et traductions.

@@@@@@

2013 …

La fin du monde s'est passée sans problèmes en 2012 … et voici le temps de des bonnes résolutions. Araucan.

• • • • •

Meilleurs voeux à tous !

• • • • •

Résolutions du Nouvel An pour climatologues

• • • • •

Je reconnaitrai qu'il n'y a pas eu de réchauffement ces 12 dernières années.J'éviterai de parler d'urgence à tout moment.

Je ne dirai plus que le réchauffement s'accélère, je reconnaîtrai au moins qu'il fait une pause.

Je reconnaitrai que les niveaux récents des mers n’ont rien d’inhabituel ou de menaçant.

Je reconnaitrai que les modèles climatiques n’ont démontré aucune capacité prédictive à ce jour et ne sont rien d’autre que des projets de recherche.

Je reconnaitrai que les prévisions de baisse de la couverture neigeuse sont fausses.• • • • •

Je reconnaitrai que les températures de l’Arctique sont cycliques et que nous n’avons aucune idée de ce qui arrivera à la banquise de l’Arctique dans les 50 prochaines années.• • • • •

Je reconnaitrai que les prévisions de réchauffement en Antarctique ont été un échec total.• • • • •
Je reconnaitrai que les populations d’ours blancs ne sont pas menacées.

Je reconnaitrai le déclin des ouragans et des tornades majeures (malgré Sandy).

Je ne confondrai plus force d'un ouragan, dégats occasionnés et couverture médiatique de celui-ci.• • • • •

Je reconnaitrai que les sécheresses ont été bien pires dans le passé.J’arrêterai de dire aux gens que le climat devient plus extrême sans produire aucune preuve ou suite au dernier cyclone aux USA.

Je reconnaitrai qu’il y a eu un réchauffement médiéval.

Je reconnaitrai qu’il y a eu un petit âge glaciaire.

Je reconnaîtrai qu'il y a des cycles océaniques.

J'évitererai d'utiliser uniquement les événements météo que lorsqu'ils vont dans le sens du réchauffement.

J’admettrai que les glaciers ont disparu pendant des centaines ou des milliers d’années.• • • • •

Je publierai les données brutes et je ne les perdrai plus.Je reconnaitrai que les données de températures de surface ont été manipulées et sont contaminées par l’effet d’îlot urbain.

Je reconnaitrai qu’il n’y a aucune chaleur manquante.• • • • •

Je reconnaîtrai que les incertitudes sur les flux radiatifs de l'atmosphère sont bien supérieures au supposé forçage du CO2.J’arrêterai de fabriquer des données là où il n’en existe pas.

Je ne confondrai plus prédictions de modèles et données.• • • • •

Je ne changerai plus les systèmes de mesure lorsque les données deviennent défavorables à mes conclusions préférées.• • • • •

Je ne fabriquerai plus d'ajustements à la hausse des températures récentes lorsque les données deviennent défavorables à mes conclusions préférées.• • • • •

Je ne fabriquerai plus de faux ajustements à la baisse des températures anciennes pour rehausser artificiellement les données récentes lorsqu’elles deviennent défavorables à mes conclusions préférées. • •

Je n'utiliserai plus les épaisseurs de cernes de bois comme proxy de la température et je ferai un stage sur les analyses en composantes principales.

Je n'utiliserai pas que les publications des copains pour contribuer à l'AR5 et j'éviterai la littérature grise et celle des ONG.

Je n’écrirai plus la fin de mes articles en utilisant le RCA pour obtenir plus de fonds.• • • • •

Je ne ferai pas de pré-versions pour les amis journalistes de mes recherches avant de les publier.Je cesserai d’empêcher les sceptiques d’être publiés.

Je n’effacerai plus des courriels pour tromper les FOIA.

Je ne ferai plus de pétitions pour dénoncer en place publique les sceptiques.

Je ne ferai plus de militantisme à la télévision.

Je ne traiterai plus les sceptiques de négationnistes.

Je ne ferai plus la promotion de systèmes de production d'énergie couteux et intermitents.

Je ne ferai plus la promotion des taxes et des marchés du carbone.

Je reconnaitrai que les efforts pour fermer les centrales nucléaires ont des conséquences potentiellement très graves pour l’avenir.

J'éviterai d'aller aux cafouillages climatiques globaux comme Cancun ou Doha, car ce ne sont pas des enceintes scientifiques.

Merci à Marot et à Steven Goddard 

(Avec quelques adaptations smile )

@@@@@@

Bestiaire statistique.

Quelques statistiques du climat, telles que trouvées ici . A force de tout vouloir dire on ne dit plus rien.

• • • • •

La première histoire de rire … parce que l'exemple est tout sauf demonstratif … pauvres bêtes …

Là, c'est juste pour savourer car vu la baisse des cours du carbone, c'est 2,5 fois moins aujourd'hui…

Là c'est parce que je prends régulièrement le TGV Est et que cette statistique n'a aucun rapport avec la motivation de la construction de cette ligne … et qu'avant le TGV, on prenait le Corail (ligne électrifiée smile ), pas l'avion …

Là c'est franchement pour rigoler car l'Antarctique ne se réchauffe pas et que faire fondre de la glace à -30 ° à pressions normale, c'est assez difficile… 😉

Et là, c'est pour déculpabiliser les élans injustement accusés de fonctions naturelles auquelles ils ne peuvent rien … (D'autant plus que le méthane ne survit pas longtemps dans l'atmosphère et que la toundra et la taïga fixent aussi plus de carbone, s'il y fait vraiment plus chaud, enfin en été, je suppose …)

@@@@@@

Loi de Planck et atmosphère.

• • • • •

La loi de Planck ne serait pas respectée à l'échelle nano.

Electrodynamique fluctuante en action.
• • • • •
Dans une expérimentation récente, une fibre de silice de 500 nm de diamètre (1nm=10^-9 m, soit un milliardième de mètre) n'aurait pas émis de radiations selon la loi de Planck. La fibre se réchaufferait et refroidirait suivant une théorie plus générale qui considère les radiations thermiques comme un phénomène fondamentalement désordonné. Selon les chercheurs, cela pourrait conduire à des lampes à incandescence plus efficaces et à l'amélioration de notre compréhension de changements du climat terrestre.
• • • • •
La loi de Planck décrit comment la densité d'énergie à différentes longueurs d'onde d'une radiation électromagnétique émise par un corps noir varie en relation avec la température de ce corps. Elle fut formulée par le physicien allemand Max Planck au début du XXième siècle en utilisant le concept des quantas d'énergie, base de la mécanique quantique. bien qu'un corps noir soit un objet idéalisé, parfaitement émetteur et absorbant, cette permet des prédictions très précises du spectre d'émissions d'objets réels une fois les propriétés de surface de ces objets, couleur et rugosité, prises en compte.
• • • • •
Toutefois, les physiciens savent depuis longtemps que cette loi ne s'applique pas à des objets aux dimensions qui sont plus petites que la longueur d'onde de la radiation thermique. Planck supposait que toute radiation heurtant un corps noir était absorbée à sa surface, ce qui implique que cette surface est aussi un émetteur parfait. Mais si l'objet n'est pas assz épais, la radiation incidente peut fuir par le coté opposé de l'objet au lieu d'être absorbée, ce qui réduit l'émission.

Les anomalies spectrales déjà connues.

D'autres chercheurs avaient déjà montré que des objets très petits ne se comportaient pas selon la loi de Planck. Par exemple, en 2009, Chris Regan et ses collègues de l'Université de Californie, avaient signalé des anomalies d'émission dans le spectre de radiations émises par un nano-tube de carbone long de 100 atomes. Christian Wuttke et Arno Rauschenbeutel de l'Université de technologie de Vienne avaient été plus loin en montrant par expérimentation que les émissions d'un objec très petit suivaient les prédictions d'une autre théorie.
L'expérimentation.
• • • • •
Pour produire la fibre de 500 nm d'épaisseur utilisée, Wuttke et Rauschenbeutel ont chauffé et tiré une fibre optique standard. Puis ils ont chauffé la section ultra-fine de quelques millimètres de long avec un rayon laser et ont utilisé un autre laser pour mesurer l'échauffement puis le refroidissement qui suit. Pris entre deux miroirs intégrés à la fibre à une distance fixée, ce second rayon laser a émis de manière cyclique en résonance avec les changements de température qui variaient selon l'index de réfraction de la fibre et donc avec la longueur d'onde qui la traversait.
• • • • •
figrplanck.jpg
••••
• • • • •
En mesurant la durée entre deux résonances, les chercheurs ont trouvé que la fibre chauffait et se refroidissait bien plus lentement que selon la loi de Stefan-Boltzmann. Cette loi est une conséquence de la loi de Planck et définit comment la puissance totale radiée par un objet varie avec sa température. Ils ont trouvé au contraire que le taux observé suit de très près ce qui est prédit dans le cadre de la théorie connue sous le nom d'électrodynamique fluctuante (Fluctuational electrodynamics), qui prend en compte non seulement les propriétés de surface d'un objet mais aussi sa taille, sa forme sa longueur d'onde caractéristique d'absorption. Quand un objet est bien plus large que la longueur d'onde émise, l'effet de surface domine. Quand cet objet est plus petit que la longueur d'onde, la radiation peut être alors émise en tout point de son volume : la géométrie de la particule joue alors un rôle. Dans l'expérience de Wuttke, la puissance totale radiée a pu être mesurée pour la première fois et est conforme au modèle testé. La loi de Planck ne peut être utilisée, même en faisant appel à un facteur correctif.


Lampes à incandescence.

Selon Wuttke, ce travail peut avoir des applications pratiques. Ainsi, cela pourrait permettre une amélioration de l'efficacité des ampoules traditionnelles à incandescence. Ces lampes génèrent de la lumière parce qu'elle sont chauffées au point où le pic de leur spectre d'émission est proche des longueurs d'onde visibles, mais beaucoup d'énergie est perdue car une partie de la puissance passe en infrarouges. Un filament de 500 nm de diamètre utilisé dans une lampe avec une antenne très courte ne permettra pas l'émission d'infrarouges (longueur d'onde supérieure à 700 nm) et augmentera les émissions dans le visible. Toutefois, il faudra trouver d'autres matériaux que la fibre optique, qui est un isolant et est transparente à la lumière visible. Des recherches en ce sens seront donc nécessaires.

Application aux particules de l'atmosphère.

Ces résultats peuvent aussi aider à mieux comprendre comment de petites particules de l'atmosphère, comme celles issues de l'érosion des sols, de la combustion ou d'éruptions volcaniques contribuent au changements de climat. Ces particules peuvent refroidir l'atmosphère, en réfléchissant les radiations incidentes ou la chauffer en absorbant les radiations thermiques de la planète. En connaissant la forme et les caractéristiques de ces particules, on peut ainsi travailler à déterminer le rendement et les longueurs d'ondes des radiations thermiques émises. Mais il y a encore beaucoup de travail avant d'en arriver à travailler sur les conditions réelles.

Vers une évolution de la loi de Planck à l'échelle nano ?

Il n'y a pas de remise en cause de la mécanique quantique. La théorie de Planck est limitée par l'hypothèse qu'absorption et émission sont des phénomènes de surface et en négligent les phénomènes de vagues. Le principe des quantas d'énergie reste valide. Les statistiques quantiques qui sont utilisées dans l'expérience, n'entrent pas en contradiction avec la mécanique quantique. Les chercheurs suggèrent d'ailleurs d'utiliser un modèle d'émissivité qui incorpore la transparence d'une fibre optique très fine afin de permettre à la loi de Planck de décrire plus précisément la radiation de ces très fins émetteurs.

Prépublication : arXiv

Source1

Source2

@@@@@@

Virus

Certains d'entre vous ont vu l'accès au site bloqué. Je suis donc à la recherche d'une solution pour ce problème.

D'après Mihai V http://www.skyfall.fr/?page_id=897#comment-81738

Selon AVG 2012, il s’agit d’un Exploit Blackhole exploit kit.(oui c'était le cas)

J ‘ai dû désactiver momentanément AVG pour pouvoir répondre.

Il s’agit probablement d’un faux positif dû à des antivirus trop chatouilleux.

Sur mon PC, c’est le module AVG Surf-Shield qui bloque l’ouverture de la page de Skyfall et me met un message d’alerte.

AVG Surf-Shield

La technologie Surf-Shield, élément du composant LinkScanner, protège
votre système et vos données lorsque vous naviguez sur Internet. Elle
détecte les menaces en ligne complexes, telles que :

· Les sites Web d’exploit qui utilisent un code malveillant,
· Les sites Web de phishing qui usent de ruse pour vous amener à livrer vos informations personnelles,
· Les sites piratés, sérieux et légitimes à l’origine, mais
potentiellement dangereux et imprévisibles après avoir fait l’objet
d’une attaque pirate.

Prise en charge : la technologie Surf-Shield contrôle le trafic HTTP
sans tenir compte de votre navigateur Internet, ce qui signifie qu’il
est compatible avec tous les navigateurs.

Il m’a suffi de désactiver ce gadget module pour pouvoir accéder à Skyfall normalement.

C'est votre choix, si vous suivez la procédure de Mihai.

Merci de m'informer si le problème persiste. Le passage à Google Diagnostic ne détecte rien.

J'espère pouvoir résoudre ce problème rapidement.

Problème résolu (19/05/2012). Soyez vigilants !

@@@@@@

A suivre …

Une éruption solaire est en route … (Mise à jour le 24/01/2012)

• • • • •

Il s'agit de la plus forte éruption solaire depuis 2005, qui pourrait perturber temporairement les communications par satellite en raison d'un bombardement de particules magnétiques. L'Administration nationale des océans et de l'atmosphère (NOAA) des Etats-Unis a signalé le début de cette éruption près du centre du Soleil, dimanche, qui devrait projeter des particules de protons en direction de la planète jusqu'à mercredi. Le pic des projections aura lieu mardi.

'L'éruption elle-même n'avait rien de spectaculaire, explique Doug Biesecker, physicien au centre de prévision météorologique spatiale de la NOAA. Mais elle a projeté dans l'espace une masse coronale à la vitesse phénoménale de 6,4 millions de km/h'. Une masse coronale est un nuage de plasma au champ magnétique intense. Selon la classification établie par la NOAA, cette 'tempête géomagnétique' est un événement de catégorie 3 sur une échelle qui en compte 5. Elle est donc considérée comme 'forte' mais pas 'sévère'.

 

Aurore boréale
Un événement de catégorie 3 peut cependant provoquer des perturbations dans les systèmes informatiques embarqués à bord de satellites, ainsi que dans les communications radio au niveau des pôles. La navigation aérienne, les plateformes pétrolières et les explorateurs pourraient ainsi rencontrer une gêne dans ces régions. 'Nous n'attendons pas d'impact majeur d'un événement de ce type', a nuancé M. Biesecker. Autres conséquences de ce phénomène naturel, des aurores boréales devraient avoir lieu en Europe et en Asie.
Voir le modèle de l'éruption  http://youtu.be/cSuiAGfBaHk

23/01/2012; 22h (Source)

Pour en savoir plus : IPSSpaceweather, RFSspace, NOAA, SIDC, images du Soleil (quasi temps réel), WUWT.

Du SIDC

NFO FROM SIDC – RWC BELGIUM 23 Jan 2012, 1234UT

Solar activity is expected to be eruptive with risks of M flares from NOAA AR 1402 and possibly from AR 1401. A M8.3 flarehours, minor storm conditions were observed at planetary levels due to the arrival of the CME of Jan. 19th. occurred on Jan. 23, in NOAA AR1402, peaking at 0359UT. It triggered a proton event (reaching about 50 pfu at >50Mev, at the time of this message). A halo CME was observed by the coronagraphs on board SOHO and STEREO. It was a fast event (about 1400 km/s as observed by COR2B), and it is potentially geoeffective, due to its wide latitudinal extension. Geomagnetic activity is expected to reach minor storm levels by mid Jan. 24 due to the arrival of the halo CME of today. During the past 24, minor storm conditions were observed at planetary levels due to the arrival of the CME of Jan. 19th.
• •
En français (source) Mise à jour 24/01/2012.
• •
Le 23 janvier, à 04h59 (heure belge), un flash lumineux-aussi appelé éruption solaire- de magnitude M8.7 a été observé sur le Soleil. La lumière du Soleil met 8 minutes pour parvenir jusqu'à la Terre. Des éruptions de cette magnitude se produisent environ 2 fois par mois, et plusieurs d'entre elles ont été observées les mois précédents. Avec l'augmentation de l'activité solaire, on s'attend dans les mois et les années qui viennent à en observer encore plus. Les conséquences d'une telle éruption solaire sur les communications sur la face éclairée de la Terre sont faibles.

Vers 04h00, le flux de protons mesuré dans le voisinage de la Terre a fortement augmenté, et a franchi le seuil d'alerte pour ce qu'on appelle un événement à protons. Aujourd'hui, 24 janvier, on remarque une petite baisse de flux pour les particules les plus énergétiques. Un événement de cette ampleur arrive en moyenne une fois par an, et peut affecter les satellites et forcer les vols passant par le pôle nord à être déroutés.
Enfin, vers 04h00 également un nuage de plasma a été observé. Il sedéplace grosso-modo en direction de la Terre à une vitesse de 1400 km/s environ et non 2200 km/s comme indiqué sur certains sites web. Cela prendra un peu plus d'un jour pour franchir la distance Soleil Terre. Le gros du nuage passera "au dessus" de la Terre et l'on devrait n'en ressentir que le souffle. Les données satellites confirment que le choc est arrivé, i.e. 15:30. On prévoit un orage magnétique de type mineur, ce qui réduit presque à zéro les chances de voir des aurores en Belgique.

@@@@@@

Humour.

En batifolant sur Internet, j'ai trouvé qu'il existe un site qui s'appelle Improbable research (pas besoin de traduire), qui délivre l'Ig® Nobel Prize. Et là c'est un régal. On peut y apprendre pourquoi les lanceurs de disques ont plus de problème d'équilibre que les lanceurs de marteau, comment l'envie d'urine change vos décisions, sur les scarabées australiens qui aiment physiquement les bouteilles de bière, que mettre des chaussettes sur ses chaussures pour marcher sur la glace réduit les chutes, qu'une bordée de jurons soulage de la souffrance, qu'une organisation fonctionne plus efficacement si les promotions sont données au hasard et que l'on peut créer des diamants avec de la tequila … Bonne lecture !   Araucan.

Goutte de résine.
Sur la viscosité de la résine, 70 ans d'expérimentation …

@@@@@@

 
Slideshow image
  • Derniers commentaires
juin 2022
L M M J V S D
« Jan    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930