Énergie et politiques du climat

Pour discuter de nos vaillants efforts afin de décarboner l’économie.


Le rapport de l’académie des technologies sur la réglementation thermique 2012.


Ils sont contre les éoliennes :

Le site de l’EPAW, Plateforme européenne contre l’éolien industriel.

Stop these things (Australie, eng),  » We’re not here to debate the wind industry, we’re here TO DESTROY IT ! »

Le Plan Climat de Nicolas H.

 

 

8 483 Comments     Poster votre commentaire »

8251.  Daniel | 15/11/2022 @ 0:18 Répondre à ce commentaire

Faut-il arrêter de faire des enfants pour sauver la planète ? Voici les réponses de deux experts

« Nous allons au désastre parce que la population augmente beaucoup trop vite », affirme ainsi Michel Sourrouille, auteur du livre Alerte surpopulation : le combat de démographie responsable (éditions Édilivre). L’homme de 75 ans se dit malthusien, une doctrine inspirée des travaux de l’économiste britannique Thomas Malthus, qui prône une baisse de la natalité pour que la croissance de la population ne surpasse pas celle des ressources.
L’association Démographie responsable, dont il est membre, souhaite que « les personnes deviennent conscientes de leur capacité à changer la planète, qu’ils se sentent responsables ». Il ajoute : « Je suis très surpris que ce soit la seule association en France qui réfléchisse à la question démographique. »

Pour Emmanuel Pont, ingénieur et auteur du livre Faut-il arrêter d’avoir des enfants pour sauver la planète ? paru en février 2022 aux éditions Payot, le problème est moins la hausse de la population que nos façons de vivre et de consommer. « Il faut changer nos modes de vies, les mécanismes politiques, économiques de la société, la répartition des pouvoirs et des richesses entre les pays, la culture consumériste », détaille-t-il.
Il rappelle aussi que la croissance démographique est surtout importante en Afrique – ce sont les « pays d’Afrique subsaharienne qui devraient contribuer à plus de la moitié de l’augmentation prévue jusqu’en 2050 », selon le département des affaires économiques et sociales de l’Onu – un continent au poids écologique très faible. Alors que dans les pays riches, les plus pollueurs, le taux de fécondité soit le nombre moyen d’enfants par femme, ne fait que diminuer. Il atteint moins de 1,5 enfant par femme, en Europe, en 2022. « En France, on est déjà en surnombre », estime pour sa part Michel Sourrouille.

https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/2022-11-14/faut-il-arreter-de-faire-des-enfants-pour-sauver-la-planete-voici-les-reponses-de-deux-experts-7964dc7d-93c2-4d61-9cbf-9d967546b9c4

8252.  Cdt e.r. Michel | 15/11/2022 @ 1:24 Répondre à ce commentaire

Faut-il arrêter de faire des enfants pour sauver la planète ? Certainement pas les Français
Ces prétendus zexperts posent posent mal le problème de la surpopulation.

« Nous allons au désastre parce que la population augmente beaucoup trop vite », affirme ainsi Michel Sourrouille.

Nous, ce ne sont pas les Occidentaux et certainement pas les Français de souche, avec un taux de fertilité bien inférieur à 2. Ceux qui en Occident font trop d’enfants sont généralement issus de l’immigration récente.
Ceux qui sont vraiment trop nombreux et font trop d’enfants dans le Monde, ce sont surtout les Africains, suivis par les Chinois et les Indiens.
Si ces intellos trouvent que nous sommes trop nombreux, qu’ils montrent l’exemple et se suicident donc les premiers. S’ils manquent de courage, on peut les aider… laugh

8254.  Anecdote | 15/11/2022 @ 12:56 Répondre à ce commentaire

Et ils ont fait le trajet de jour !

Imaginez le même trajet de nuit (donc avec les feux) en hiver (chauffage) avec précipitations (essuie-glaces) et on n’envisage même pas le dégivrage de la lunette arrière !

Nos braves essayeurs sont partis de Paris avec un véhicule chargé à bloc et affichant une autonomie prévisionnelle de 477 km, permettant donc (théoriquement) de faire l’aller-retour.

Ils rejoignent Lille à une vitesse moyenne de 96 km/h pour constater que vitesse et chauffage ont drastiquement réduit l’autonomie et qu’il ne reste que 90 km d’autonomie.

Il faut donc « faire le plein » pour pouvoir rentrer. Ils décident de repartir en direction de Paris afin de charger sur l’aire de Saint-Léger, à 57 km au sud de Lille, cette aire étant équipée d’une borne rapide Corri-Door censée délivrer jusqu’à 50 kW en courant continu.

Arrivés sur place, il leur reste seulement 5% de batterie pour 15 km d’autonomie restante affichée. Mais la charge plafonne à 40 kW, elle va s’interrompre soudainement après avoir fourni seulement 1,9 kWh à la batterie de la Kia.

Une seconde session de charge leur permet de récupérer 1,7 kWh de plus.

Les appels auprès du gestionnaire de la borne ne parviennent pas à résoudre le problème.

Après 4 sessions et seulement 7,3 kWh récupérés en plus d’une heure de manipulations, ils repartent pour terminer la charge sur une autre station.

Ils doivent parcourir 75 km avec 26% de batterie pour atteindre l’aire de Ressons-Ouest qui dispose d’une borne du réseau Corri-Door.

A 110 km/h sur l’autoroute, ils atteignent la borne avec des sueurs froides : le e-Niro est passé en « mode tortue » sur l’accès à l’aire. La vitesse décline très rapidement et soudainement la vitesse maximale plafonne à 15 km/h, permettant tout juste d’atteindre la borne : Il reste 1% et 1 km d’autonomie.

Heureusement, cette fois la borne fonctionne correctement et ils récupèrent 58 kWh en 1h20, permettant de rentrer à Paris.

Le temps de charge totale s’approche de 2 h 30 … heureusement qu’il n’y avait pas d’attente à la borne et qu’ils n’avaient pas prévu un rendez-vous en soirée…

Le tarif de la recharge est particulièrement salé : via le Pass Chargemap, ils ont du acquitter 23,16 euros, pour les 300 km effectués entre le matin et la borne de recharge.

Ce coût porte l’usage de la Kia e-Niro 64 kWh au même niveau que son équivalent thermique essence, pour une source énergétique pourtant pas encore frappée de fiscalité.

Cette expérience met également en avant la problématique de la fiabilité des bornes de recharge et le coût de leur maintenancequ’il faudra bien supporter d’une façon ou d’une autre.

Enfin, elle pose aussi la question de la tarification très variable des différents opérateurs de réseaux de bornes et de leurs opérateurs commerciaux (ChargeMap,Sodetrel, Ionity …)

Intéressant, hein ???

2h30 de charge et 23 euros pour faire 300 km !!!

« …une source énergétique pourtant pas encore frappée de fiscalité… »

ERREUR ! Grossière erreur !

La fameuse TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers) a été rebaptisée TICPE pour Taxe Intérieure sur la Consommation des PRODUITS ÉNERGÉTIQUES, donc l’électricité aussi.

Quand tous les gogos auront leur bagnole électrique qu’ils rechargeront sur leur prise spéciale raccordée à  » INDEX INACTIF 5  » de leur compteur Linky, ils comprendront que sur cet index là, le Kw/h ne coûte pas 0,75 €mais 1,35 € soit 86 € le plein de 64 Kwh pour parcourir 200 Km.

Et que disent les « écolos » ?

Les écolos sont plus intéressés par leur avenir politique que par le devenir de la planète !

8255.  Floyd | 15/11/2022 @ 15:02 Répondre à ce commentaire

Réchauffement climatique : le « permis carbone », une solution pour limiter nos émissions de CO2? : https://www.bfmtv.com/environnement/climat/rechauffement-climatique-le-permis-carbone-une-solution-pour-limiter-nos-emissions-de-co2_AN-202211140028.html

Évidemment c’est juste un délire de complotistes. Pareil quand ceux-ci avaient annoncé le pass sanitaire…

8256.  Cdt e.r. Michel | 15/11/2022 @ 21:02 Répondre à ce commentaire

Anecdote (#8253),

Je ne vais que rarement sur Contrepoints. Depuis qu’ils ont fait peau neuve, comme ils disent, ce site m’énerve avec leur fichue bannière « Faire un don », qui apparaît à tout moment et bouffe une partie de l’écran.
Je me souviens qu’après avoir fait un don, je n’arrivais même pas à me connecter.
Maintenant j’y arrive mais en devant m’identifier à chaque fois.
Plus ils insistent pour mendier un don, moins j’en ai envie.

8257.  papijo | 16/11/2022 @ 11:01 Répondre à ce commentaire

Le monde est curieusement fait ! Alors que chez nous, on redoute l’arrivée du froid et une pénurie d’électricité, il y a des pays qui ont une peur bleue d’une journée ensoleillée avec un surplus d’électricité !
Lien: Blog de Jo Nova et traduction
NB: Je trouve curieux qu’ils n’aient pas songé à allumer l’éclairage des villes en pleine journée … mais il est vrai qu’ils sont gouvernés par des écolos !

8258.  joletaxi | 16/11/2022 @ 12:21 Répondre à ce commentaire

papijo (#8257),

on redoute l’arrivée du froid

ah bon?
moi, a chaque bulletin météo, sur toutes les chaînes, j’entends au contraire que

« enfin cela se refroidit »
« on peut espérer le retour du froid pour la fin de la semaine »
etc etc..

ce matin le zievereer a déclaré que le réchauffement climatique s’accélère

on n’en a pas fini avec l’hystérie collective,de jour en jour en va d’étonnement en ahurissement

8259.  Anecdote | 16/11/2022 @ 13:15 Répondre à ce commentaire

Floyd (#8255),
Qui sait ?
A l’instar de la folie de mars 2020, le gvt imposera rapidement un Pass carbone en mars 2023 pour écrêter le pic des canicules de l’année…

8260.  jdrien | 16/11/2022 @ 13:16 Répondre à ce commentaire

sur atlantico:
Ce que nous apprend l’analyse de 18 000 éoliennes allemandes sur leur véritable efficacité énergétique

Après avoir investi près de 800 milliards d’euros dans les renouvelables (et ce principalement dans l’éolien) depuis le début de l’Energiewende, l’Allemagne se retrouve aujourd’hui dans une situation énergétique catastrophique.L’éolien (20%) et le solaire (8%) couvrant moins de 30% de la demande électrique, la sortie du nucléaire a obligé l’Allemagne à choisir le gaz russe pour pallier les intermittences des renouvelables avec notamment la construction des deux gazoducs Nord Stream 1&2 inopérants par suite du sabotage à l’explosif fin septembre 2022. L’Allemagne est aujourd’hui obligée de rouvrir de vieilles centrales à charbon et d’importer du charbon chinois pour replacer le charbon russe ! Est-elle prête pour autant à faire marche arrière et reconnaître ses erreurs ? 

Hélas ceux qui refusent de reconnaître leurs erreurs se transforment souvent en cyclomanes compulsifs persévérant dans leur tartuferie. La politique possède cette historique constance à considérer que « ce qui ne marche pas résulte du fait qu’on n’a pas été assez loin ni assez fort »

8261.  Demokratia | 17/11/2022 @ 11:29 Répondre à ce commentaire

jdrien (#8260),
L’exemple allemand de l’Energiewende nous montre qu’en réduisant la nucléaire et en développant l’éolien et le solaire, on a besoin de plus de centrales classiques. Et si on les prends au charbon, on voit bien que le développement des ENR augmente la production de CO2. Mais je suppose qu’une centrale au charbon, mise en route par un ministre écolo, produit alors de CO2 « vert » qui lui ne produit pas d’effet de serre laugh C’est une question d’isotope, tout le monde sait bien qu’un isotope vert ne pollue pas….

8262.  scaletrans | 17/11/2022 @ 12:06 Répondre à ce commentaire

L’éolien (20%) et le solaire (8%) couvrant moins de 30% de la demande électrique
Ne parlerait-on pas plutôt de puissance « installée », donc théorique, mais as-tu les chiffres réels de production ?

8263.  papijo | 17/11/2022 @ 13:51 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#8262),
Absolument pas, il s’agit bien de production effective, voir par exemple ici (vent 23.4%, solaire 8.9% … mais ne tient pas compte des importations !)

Pour les capacités installées … il n’y a pas photo
Les capacités vent + solaire (les 3 barres à droite) représentent nettement plus de 50% de la capacité totale !

8264.  Hug | 17/11/2022 @ 14:03 Répondre à ce commentaire

Le très bon site energycharts permet d’obtenir beaucoup d’informations. Par exemple la production allemande d’électricité par moyens de productions et la suivante:
https://energy-charts.info/charts/energy/chart.htm?l=fr&c=DE&chartColumnSorting=default&interval=year&year=2021
La part de l’éolien et du solaire en 2021 est de 160TWh pour un total de 495TWh, soit plutôt 32% plutôt que 28%.
La part des hydrocarbures (gaz, fuel, charbon, lignite) était de 199TWh soit 40%.
En 2011, les parts respectives de l’éolien/solaire et des hydrocarbures étaient de 68,5TWh sur 523TWh soit 13% et de 292TWh soit 56%.
Dans le même temps la part du nucléaire est passée de 102TWh soit 19,5% à 65TWh soit 13%.
Pour le charbon/lignite, la part est passée de 230TWh à 147TWh (le gaz passe de 60TWh à 52TWh).
Malgré la baisse du nucléaire, le développement de l’éolien et du solaire en Allemagne a permis de réduire les émissions de CO2 (mais en principe pas le coût de l’électricité).

8265.  Hug | 17/11/2022 @ 14:05 Répondre à ce commentaire

papijo (#8263),
Voici l’évolution des capacités de production en allemagne depuis 20 ans:
https://www.energy-charts.info/charts/installed_power/chart.htm?l=fr&c=DE&stacking=stacked_absolute&chartColumnSorting=default&year=-1

8266.  papijo | 21/11/2022 @ 13:41 Répondre à ce commentaire

Une très bonne approche des sombres perspectives qui attendent l’Allemagne au cours des prochains mois … et dont nous devrons nous aussi supporter les conséquences !
Lien: .klima-diegrossetransformation.de (traduction) – Article repris en partie par « Die kalte Sonne »

8267.  Bebop76 | 21/11/2022 @ 17:49 Répondre à ce commentaire

papijo (#8266), dommage qu’on ne sache pas qui a écrit cet article ! Mais c’est très bien vu et cela pourrait largement s’appliquer à la France.

8268.  Bernnard | 21/11/2022 @ 19:22 Répondre à ce commentaire

papijo (#8266),
Je ne suis pas optimiste.
Et… surtout que ces efforts seront vains:
Le CO2 continuera à progresser encore un moment.
Le climat continuera à changer comme il l’a toujours fait !
Quand on se fie aux données d’une science foireuse et aux faux docteurs…
Le réveil sera douloureux.
Le traitement de la pandémie du Covid-19 à été et continue à être un pâle exercice de ce qui se prépare pour « sauver le climat » où tous les ingrédients sont présents. Dénigrement des scientifiques de qualité, main-mise des grands laboratoires, prophètes de malheur, données et statistiques manipulés, pass sanitaire, pénalités… Et plongeon de l’économie et augmentation de la misère en conséquence.
Ce sera pire !
De plus je présume que lorsqu’on commencera à relever la tête, on cherchera comment on a pu en arriver là, il y aura un tas de responsables qui ne seront pas coupables.
Comme je l’ai dit : le moment n’est pas à l’optimisme mais comme on dit : le pire n’est jamais certain.

8269.  Cdt e.r. Michel | 22/11/2022 @ 6:34 Répondre à ce commentaire

papijo (#8266),
Merci ! Cet article n’est que la préface d’un long document très intéressant.
Bebop76 (#8267),

dommage qu’on ne sache pas qui a écrit cet article !

Ce n’est pas un article. C’est la préface d’un document de 350 pages A4 (un .docx de 18,7 Mo) écrit par plusieurs personnes.
Je l’ai récupéré entièrement et j’ai déjà fait traduire cette préface et les parties 5 et 8 du document, soit 130 pages (4.91 Mo).
Je l’ai mis en ligne après avoir contrôlé et corrigé les 90 premières pages (principalement des problèmes de typographie).

J’ai apprécié tout particulièrement la lettre ouverte adressée par l’auteur à Monsieur Habeck, Ministre de l’Économie et de l’Énergie. J’en ai extrait la fin que je trouve savoureuse (page 89 de la traduction) :

Nous sommes les seuls au monde à fermer les meilleures centrales nucléaires. Vous êtes-vous déjà demandé si ce n’est pas vous qui conduisez à contresens en matière de politique énergétique et non les 50 autres nations qui sont en train de construire des centrales nucléaires au lieu de les fermer ?
La part de l’Allemagne dans les émissions mondiales de CO₂ n’est que de 2 %. Vouloir sauver le climat mondial avec le tournant énergétique allemand est à peu près aussi sensé que d’apporter une oie de Noël rôtie chez le vétérinaire. Ce que nous économisons en CO₂, l’Inde et la Chine l’ont déjà rejeté l’instant d’après.
La recherche de la vérité sur les thèmes de l’énergie et du climat est apparemment difficile. Une citation de Berthold Brecht à ce sujet : « Celui qui ne connaît pas la vérité n’est qu’un imbécile. Mais celui qui la connaît et l’appelle un mensonge est un criminel ». Ils doivent se poser la question suivante : « Poursuivons-nous un tournant énergétique vers le néant ? » En 2019, le « Wall Street Journal » a publié un article sur la politique énergétique allemande intitulé « World’s Dumbest Energy Policy » (« La politique énergétique la plus stupide du monde »). L’article montre que « d’innombrables milliards » ont été investis dans « l’énergie éolienne et solaire peu fiable » et que l’Allemagne glissera probablement vers une catastrophe après l’arrêt des centrales nucléaires et à charbon. Un commentaire à ce sujet était le suivant : « Monsieur Habeck veut résoudre les problèmes qui n’existeraient pas du tout sans les “Verts”. La physique s’écrit manifestement en petit chez vous. Il suffit de le vouloir pour que les lois de la physique et des mathématiques puissent être ignorées. Les politiciens des Verts jouent sans relâche avec l’idée de l’urgence climatique afin d’entamer la « grande transformation(?) ». Cela fait peur aux gens. Il existe en effet déjà des psychothérapies pour « peur du climat ».
Einstein a dit : « La stupidité des hommes et l’espace sont infinis…». Cependant, il s’est trompé sur un point : l’espace.
Monsieur Habeck, si vous avez compris que vous montez un cheval mort, vous devriez descendre de cheval.
Je suis impatient de connaître votre réponse et je m’en réjouis !
Hans Ambos

Est-ce bien la peine que je continue à corriger cette traduction ? Vu la rareté des retours après publication de mes traductions, je me demande qui les lit.

8270.  Bebop76 | 22/11/2022 @ 8:00 Répondre à ce commentaire

Cdt e.r. Michel (#8269), Merci pour cette traduction que je viens de parcourir. Ce doc est une mine !
Mais je ne sais toujours pas quelle organisme ou quelle organisation a réalisé cette étude. Vous le savez ?

8271.  Cdt e.r. Michel | 22/11/2022 @ 9:04 Répondre à ce commentaire

Bebop76 (#8270),
Je ne saurais vous donner une réponse précise. Peut-être Energiewende ? Ce qui est certain, c’est que ce n’est pas Kalte Sonne.
Je pense que c’est une compilation, un travail collectif.

Jusqu’à présent je n’ai fait que survoler le document à la recherche des fautes les plus évidentes, celles que me signale Grammalecte, (une extension pour Libre Office, qui vérifie l’orthographe, la grammaire et la typographie). A ce stade, je ne lis pas vraiment, je ne cherche pas à comprendre.

Et bien souvent, après une grosse traduction, je laisse passer plusieurs jours avant de revenir la lire. J’ai besoin de faire une pause, de laisser décanter avant de m’y remettre.

Je me suis décidé à traduire cette partie, parce que que je souffre d’insomnie, maintenant aggravée par un mal de dos qui fait que je suis bien qu’assis sans trop bouger devant mon PC.
Je vais peut-être traduire le reste des 350 pages, si je n’arrive pas à dormir quelques heures.

8272.  papijo | 22/11/2022 @ 11:26 Répondre à ce commentaire

Bebop76 (#8267),
Qui a écrit cet article … ?
Comme le dit notre Commandant, vraisemblablement un groupe de personnes.
D’après l’article de « Die kalte Sonne », le site appartient à un certain « Werner Köppen ». Je n’ai pas trouvé d’autre info sur le bonhomme, si ce n’est qu’il intervient sur un autre site: https://www.presseportal.de/nr/137535 (traduction).

8273.  Cdt e.r. Michel | 22/11/2022 @ 11:29 Répondre à ce commentaire

Bebop76 (#8270),
J’ai trouvé la réponse à votre question sur Kalte Sonne.
Dans la première phrase de l’article intitulé :
Das Ende der Stahlproduktion in Deutschland?
21. November 2022 von Kalte Sonne

Werner Köppen hat auf seiner Webplattform „Klima – Die großen Transformation“ wieder einige interessante Beiträge erstellt.

Cdt e.r. Michel (#8271),
Le reste du document a été traduit en deux parties. Les traductions par DeepL Pro ont été terminées à 10:02 et 10:11 respectivement.
Je viens de mettre cette traduction en ligne (226 pages A4, 14,9 Mo).
Attention ! Elle est brute de décoffrage. Je me suis contenté de regrouper les deux dernières traductions partielles et d’ajouter des repères pour me faciliter l’insertion des parties déjà traduites cette nuit. D’où la présence de quelques « $$$ ».

8274.  Cdt e.r. Michel | 22/11/2022 @ 12:05 Répondre à ce commentaire

Cdt e.r. Michel (#8273), DeepL Pro est excellent, je le sais depuis longtemps, mais Grammalecte m’épate également.
Dans la phrase suivante, « Des études spécifiques à long terme sont actuellement en cours pour déterminer si l’iode radioactif qui s’est échappé augmente l’incidence du cancer de la thyroïde. », il souligne en vert « actuellement en cours » et je me suis demandé pourquoi. Quand je fais un clic droit, il me dit que c’est un pléonasme et me propose de garder « en cours ».
Sans Grammalecte, je ne l’aurais pas remarqué.

Il n’y a pas longtemps j’ai remarqué qu’il pouvait aussi corriger les formules chimiques. Par exemple, un clic droit sur CO2 suffit, Grammalecte met le 2 en indice.

8275.  papijo | 22/11/2022 @ 13:31 Répondre à ce commentaire

Comment les USA sont devenus la première puissance occidentale constructeur de réacteurs nucléaires … devant les français !
Lien: https://www.geopolitique-electricite.fr/documents/ene-331.pdf

8276.  scaletrans | 22/11/2022 @ 14:08 Répondre à ce commentaire

Cdt e.r. Michel (#8269),
Rassurez-vous, nous profitons honteusement de votre travail. Pour ma part, je télécharge en espérant pouvoir lire ultérieurement, surchargé que je suis par mes obligations de président d’un musée minier qui a fort besoin d’être réanimé. J’ai quand même pris le temps de diffuser votre citation à mes correspondants.

8277.  papijo | 22/11/2022 @ 14:31 Répondre à ce commentaire

Cdt e.r. Michel (#8273),
Je soupçonne ce « Werner Köppen » d’être le même que celui qui détient un site (agréable à lire) à son nom qui comprend sa biographie (en anglais – traduction), spécialisé en optique et ayant occupé diverses fonctions de direction chez Essilor en France.
NB: Ses articles sur « presseportal.de » portent la mention d’en-tête « Littnau » et sa biographie indique qu’il vit actuellement dans le « petit village » de Littnau près de Fribourg … alors …

8278.  Cdt e.r. Michel | 22/11/2022 @ 17:24 Répondre à ce commentaire

Cdt e.r. Michel (#8274),
La traduction complète du document est mise en ligne.
Considérez-la comme une version RC (release candidate). Pour moi, elle tient déjà très bien la route, mais je vais seulement maintenant commencer à la lire attentivement. J’y apporterai donc encore des modifications, mais elles seront surtout cosmétiques.

Le nom du fichier ne changera plus. Le lien restera valide, jusqu’au moment où j’enverrai le fichier sur 1Fichier, pour faire de la place sur le site.

J’ai supprimé l’ « Aperçu du contenu » dont tous les liens pointaient vers le site Internet, pour le remplacer par une vraie « Table des Matières », créée par LibreOffice. Un lien sur la première page du Doc permet d’y accéder facilement.

Je n’ai jamais traduit aussi facilement un très long document. Le fait de ne pas avoir eu à faire plusieurs conversions de format y est pour beaucoup.

8279.  Cdt e.r. Michel | 22/11/2022 @ 17:50 Répondre à ce commentaire

papijo (#8276),
Non, ce n’est pas Littnau, mais cela y ressemble fort.
On trouve son adresse (et aussi une adresse e-mail) sur la page Datenschutz de son site
« Hinweis zur verantwortlichen Stelle
Die verantwortliche Stelle für die Datenverarbeitung auf dieser Website ist:
Werner Köppen
In den Haseln 8a
79299 Wittnau »
Il faut évidemment penser à aller voir tout en bas d’une page du site, où Datenschutz est écrit en tout petits caractères.

8280.  papijo | 22/11/2022 @ 20:29 Répondre à ce commentaire

Cdt e.r. Michel (#8278),
Effectivement, il est bien écrit Wittnau (sur les 2 documents) …. j’avais lu un peu vite ! C’est donc très vraisemblablement la même personne !

8281.  Andre | 23/11/2022 @ 8:23 Répondre à ce commentaire

Ah ce formidable devin, dont aucune des prédictions n’est arrivée
https://www.contrepoints.org/2022/11/23/443858-al-gore-larchitecte-du-lobby-climatique-mondial

8282.  Cyril | 23/11/2022 @ 13:06 Répondre à ce commentaire

Andre (#8281), oui mais les gens continuent à le croire, lui et tous ses disciples

8283.  Andre | 23/11/2022 @ 13:59 Répondre à ce commentaire

Je pense qu’il faudrait mettre l’album d’Asterix « Le Devin » en lecture obligatoire à l’école. C’est source d’enseignement. Et je pense que appliqué au climat, au Covid et à tout un tas de trucs, ça permet de prendre beaucoup de recul sur ces catastrophistes.

8284.  Cdt e.r. Michel | 23/11/2022 @ 14:20 Répondre à ce commentaire

Cet album est disponible ICI avec 38 autres.

8285.  Hug | 23/11/2022 @ 15:16 Répondre à ce commentaire

Andre (#8283),
Ah oui, le devin, très bon rofl : https://www.hebergeur-image.com/upload/171.16.210.14-637e2bab5731b.png
Et chez Hergé, il y a le prophète philippulus dans « l’étoile mystérieuse ».
Ils étaient sacrément bons Goscinny et Hergé. smile

8286.  Cdt e.r. Michel | 23/11/2022 @ 15:35 Répondre à ce commentaire

Cdt e.r. Michel (#8278),
Dernière mise à jour terminée à 15 heures. Traduction complète mise en ligne.
Lien inchangé (docx, 354 pages A4, 19,7 Mo).
Les deux traductions partielles ont été supprimées.

Bonne lecture !
Interro lundi à 8:00 laugh

8287.  scaletrans | 23/11/2022 @ 17:19 Répondre à ce commentaire

Cdt e.r. Michel (#8286),
Merci Commandant. Mais c’est un véritable pavé.

8288.  Volauvent | 23/11/2022 @ 17:42 Répondre à ce commentaire

Cdt e.r. Michel (#8286),

Bonjour

Je ne peux pas ouvrir votre doc avec mon windows.

Amitiés

8289.  Bernnard | 23/11/2022 @ 19:01 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#8287), Cdt e.r. Michel (#8286),
C’est un document bien traduit et bien mis en forme.
L’Allemagne et la France dans son sillage sont sur une pente qui amènera un appauvrissement généralisé à court terme.
On parle de coupures de l’énergie électrique limitées avec une légèreté déconcertante. On va s’apercevoir aux premiers « black out » de l’interdépendance de toute l’économie à l’énergie électrique. Cela va provoquer une chute du PIB plus intense que pendant les années Covid.
Et dire qu’au delà du conflit russo-ukrainien, cette situation résulte de la croyance primordiale de la nocivité du CO2.
Les « verts » sont criminels.
L’histoire en sera juge !

8290.  Cdt e.r. Michel | 23/11/2022 @ 19:28 Répondre à ce commentaire

Volauvent (#8288),
Bonsoir,
Qu’avez-vous comme Windows et quel programme utilisez-vous pour ouvrir les fichiers MS Office ?

Je ne vois ce qui pourrait clocher avec mon fichier, parce que plus simple c’est difficile à faire : pas de mise en page compliquée, pas de macro, pas de script …

8291.  Cdt e.r. Michel | 23/11/2022 @ 19:56 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#8287),
C’est un pavé de près d’un million de caractères avec 139 images incluses et une foultitude de liens internet.
Mais il a été facile à traduire, bien plus que le document de Javier Vinos, que je dois encore relire.

8292.  Cdt e.r. Michel | 24/11/2022 @ 0:32 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#8287), Bernnard (#8289),

En relisant pour le n-ième fois ce pavé, je trouve encore de petites erreurs. Rien de grave, heureusement.
Je trouve personnellement que la Préface et le Résumé placés au début du document sont tout à fait inutiles. Si je les vire, la Table des Matières vient en première page au lieu de la 26e, ce qui est bien plus pratique.
Qu’en pensez-vous ?

8293.  volauvent | 24/11/2022 @ 9:01 Répondre à ce commentaire

Cdt e.r. Michel (#8290),

Bonjour, j’ai Windows 10 et un vieux package office (2009).

8294.  Bernnard | 24/11/2022 @ 9:26 Répondre à ce commentaire

Cdt e.r. Michel (#8292),
Oui une petite modification de forme (qui est déjà bien faite) pour aider le lecteur qui consulte sur écran :
Préface et résumé bien séparés du reste
Et table des matières suivie aussi d’une séparation
Et ensuite le cors du sujet
C’est juste aérer le document et peut être modifier la police pour chacune des parties (à voir !)

8295.  Cdt e.r. Michel | 24/11/2022 @ 14:37 Répondre à ce commentaire

volauvent (#8293),
Bonjour,
Les fichiers .docx créés par LO sont normalement compatibles Word 2007 – 365.
J’utilise toujours Windows 7 et LibreOffice 7.4.2.3.
Votre Windows 10 ne doit pas gêner, mais votre vieille version d’Office 2009 peut avoir un problème.
Essayez en téléchargeant à nouveau le document .docx, des fois qu’il y aurait eu un problème de téléchargement.

Si cela ne va toujours pas essayez avec celui-ci :
climat_grosse-transformation_2.doc (Word 97 -2003). Il est un peu plus lourd que le premier : 23,6 Mo (24.790.528 octets) au lieu de 19,7 Mo (20.699.823 octets).

Je ne vous propose pas le fichier Rich Text (.rtf), parce que sa taille (876 Mo) dépasse celle d’un CD.

Si le problème persiste, iI faudrait peut-être réinstaller votre vieux pack Office, ou mieux faire le pas d’installer LibreOffice à côté de MS Office. Ça ne pose pas de problème et vous avez tout à y gagner.

Vous pouvez tester LibreOffice avec une version portable, ce qui ne modifie rien sur votre système. LibreOffice Portable peut même être exécuté depuis une clé USB.
LIbreOffice Versions portables
La première proposée devrait vous suffire :
LibreOffice 7.4.2 Portable MultilingualStandard (195,639 Mo)

En 2000, j’avais une version MS Office 95 Pro, cadeau de départ de ma dernière unité en 1996. Je l’ai utilisée chez moi, jusqu’à la sortie de la première version stable d’OpenOffice.org. Après une courte période d’essai, j’ai benné MS Office et tout ce qui vient de MS, sauf Windows, et je m’en trouve très bien.
LO est gratuit et open-source. Il est mis à jour régulièrement, et contrairement aux programmes MS, ce n’est pas pour régler des problèmes de sécurité, mais pour l’améliorer. Je viens de constater que la version 7.4.3 vient de sortir.

8296.  Bernnard | 25/11/2022 @ 10:25 Répondre à ce commentaire

Je ne suis pas abonné au monde mais la réaction proposée pour obtenir de l’hydrogène par réduction de l’eau par le fer ferreux nécessite pas mal de chaleur et donc on utilise sans le dire l’énergie géothermique. Cependant cette réaction est possible sans fer ferreux mais à une plus importante température donc plus profondément sous terre.
https://www.lemonde.fr/sciences/article/2022/11/23/l-hydrogene-orange-une-voie-de-synthese-sans-rejet-de-carbone_6151288_1650684.html

8297.  Cdt e.r. Michel | 25/11/2022 @ 13:48 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#8296),
Vous n’êtes pas abonné. Vous ne perdez rien, car il n’y a rien de plus plus dans la version numérique de l’ex-journal de référence, à laquelle j’ai accès sans problème.
Mais il y a dans ce canard un article bien plus intéressant, dont je mets une copie ICI (PDF de 91 ko).

8298.  Bernnard | 25/11/2022 @ 14:31 Répondre à ce commentaire

Cdt e.r. Michel (#8297),
Je viens de le lire et effectivement il est explicite sur l’utilisation de l’hydrogène comme vecteur énergétique et là on se lance vers un mirage du même style que les batteries.
Comme il est dit: faire de l’hydrogène par électrolyse est extrêmement énergivore. La majorité de la puissance électrique est perdue par effet joule et on ne sait pas faire autrement.
Ensuite stocker et transporter l’hydrogène n’est pas une sinécure à cause de la légèreté de ce gaz même très compressé qui demande des gros volume pour une relativement faible quantité d’énergie stockée. On ne peut le liquéfier qu’au prix d’une dépense extravagante d’énergie. Donc des gros réservoirs blindés.
Enfin c’est un gaz dangereux. La zone d’explosivité dans l’air est située entre 4% et 76%
Pour terminer refaire de l’électricité à partir de l’hydrogène a un rendement faible même si on utilise une pile à combustible.
Ce mirage est entretenu par le fait que l’hydrogène mondial est un sous produit du reformage des hydrocarbures afin d’ obtenir des composés plus légers et son utilisation est principalement pour faire de l’ammoniac. Il est donc peu onéreux.
Si on doit l’utiliser largement comme combustible il faut faire du vaporeformage à partir des gaz ou combustibles fossiles et du coup on produit du CO2 (entre autre) et le prix augmentera. On est perdant !
On cherche le Graal !
Et dire que j’ai lu quelque part que la Sncf s’oriente vers le remplacement des locomotives Diesel par des locomotives à hydrogène.
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Reformage_catalytique
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Vaporeformage

8299.  Demokratia | 25/11/2022 @ 14:38 Répondre à ce commentaire

Cdt e.r. Michel (#8297),
Marrant, cet article. En deuxième page, on lit : « Suzanne Mattei, experte à l’Institut d’analyse économique et financière de l’énergie, « avec l’augmentation de capacité des batteries, qui les rend de plus en plus économiques, le problème du stockage des énergies intermittentes n’est plus ce qu’il était ». » Il faut vitre prévenir l’état de New-York, l’Australie, la Californie est autres, que Mme Mattei a une solution pour le stockage des énergies renouvelables, ils cherchent toujours.

8300.  Cdt e.r. Michel | 25/11/2022 @ 16:08 Répondre à ce commentaire

Enfin c’est un gaz dangereux. La zone d’explosivité dans l’air est située entre 4% et 76%

C’est seulement dangereux en milieu fermé. L’hydrogène étant très léger, dès qu’il y a un peu de ventilation, il se disperse et file vers la stratosphère. A l’air libre, la zone d’explosivité sera difficilement atteinte, sauf au niveau de la fuite d’un réservoir sous pression.

Les matières explosives je connais assez bien. J’ai dû présenter un mémoire à la fin des cours pour passer dans le cadre de carrière. Etant du Service de Santé, j’ai étonné les profs en choisissant justement les matières explosives somme sujet. Je leur ai répondu qu’étant chimiste de formation, cela m’intéressait.