Bulletin des climato-réalistes n° 44

À LA UNE :

– L’outing climato-réaliste de Nicolas Sarkozy 

– Fonte complète de l’Arctique : pas encore pour cette fois !

LE RETOUR DES CLIMATO-SCEPTIQUES

Sous le titre « L’hallucinant virage climato-sceptique de Nicolas Sarkozy », un article du 14 septembre de Marianne rapporte l' »outing » climatique de l’ancien Président désormais classé comme climato-sceptique. « Virage climato-sceptique fraîchement accueilli, à gauche comme à droite » nous dit Le Monde. « Dangereux marchand de doute », renchérit Libération le 16 septembre.

Europe1 rapporte les réactions des personnalités appartenant (ou ayant appartenu) à l’actuelle majorité: « régressif et rétrograde » selon Barbara Pompili, « grave erreur stratégique » pour Stéphane Le Foll, « Nier les effets du réchauffement climatique relève de l’obscurantisme. On dépasse les limites de l’indécence » selon Emmanuelle Cosse. Cécile Duflot  pour sa part a twitté :  « Avis aux imbéciles obstinés qui nous précipitent dans la fournaise« .

Les concurrents de NIcolas Sarkozy à la primaire de la droite et du centre ne sont pas en reste. Ainsi, Alain Juppé se déclare sur Europe 1 « convaincu que l’activité humaine porte une lourde responsabilité dans la production de gaz à effet de serre, et donc dans le réchauffement climatique. Le nier, c’est nier la réalité ». «Un reniement de plus», renchérit Nathalie Kosciusko-Morizet dans Le Figaro. Réaction plus mesurée de François Fillon dans le Lab Politique d’Europe 1 : « Il ne faut rien refuser mais faire confiance aux scientifiques. Leur demander de faire des analyses et de proposer des solutions. Oui, l’homme a une action négative sur l’environnement et le climat ».

Côté société civile, Jean Jouzel et 7 coauteurs fustigent dans Libération, dans un style lyrique et ampoulé les « marchands de doute«  et le « naufrage sur les rives dangereuses, mais vouées à disparaître sous la montée des eaux ». On pourra lire le commentaire de Benoît Rittaud sur cet article.

Enfin, Nicolas Hulot a déclaré sur la matinale de France Inter du 21 septembre : « Qu’un ancien/futur président méprise ainsi la classe scientifique ça fait peur » et prévient : « On se plaint aujourd’hui d’avoir une vague de réfugiés, mais il y aura une 2ème vague de réfugiés avec les réfugiés climatiques. Ca va nous sauter à la figure« .

QU’A DONC DIT NICOLAS SARKOZY DE SI SCANDALEUX ?

Comme le dit Benoît Rittaud dans l’article qu’il consacre à l’événement, « il ne s’agit pas ici d’un appel à voter pour Nicolas Sarkozy aux prochaines échéances électorales », mais force est de reconnaître que (du moins sur ce sujet), il a dit, dans le langage approximatif qui est le sien, des choses factuellement justes, notamment sur le Sahara vert et le Petit Âge glaciaire. Voyons plutôt.

Le Sahara est devenu désert en l’absence d’influences humaines

« Il suffit que la planète change d’axe d’un demi-degré face au Soleil, et vous avez le Sahara, qui était une mer ou une forêt, qui devient un désert », a déclaré Nicolas Sarkozy. En réalité le Sahara vert n’est pas apparu sous l’effet d’un changement d’axe de rotation de la terre. Toutefois, l’existence d’un Sahara vert pendant l’Holocène est abondamment documentée, par exemple par la géologue Nicole Petit-Maire (récemment décédée), auteure d’un essai  intitulé « Sahara : les grands changements climatiques naturels » (Editions Errance), auquel France Culture a consacré une émission le 10 juillet 2012. On peut citer aussi Jean Dercourt, membre de l’Académie des sciences (dont la lettre d’information n° 25 est entièrement consacrée à ce sujet), lequel Jean Dercourt qui déclarait par ailleurs récemment dans notre-planete.info que « Toutes les causes du réchauffement ne sont pas suffisamment explorées. » Au Collège de France aussi, le Sahara vert est documenté, par exemple dans sa Lettre d’Information n° 39 (mars 2015) consacrée au climat de l’Afrique du Nord pendant l’Holocène. Cette lettre relève « d’importantes précipitations liées à la migration vers le Nord de la zone de convergence intertropicale, sous l’effet d’une augmentation de l’insolation estivale dans l’hémisphère nord« .

Hors de France, le scientifique américain David McGee du MIT montre dans un article qu’il y a plus de 5 000 ans le Sahara était recouvert de prairies qui s’étaient étendues depuis le Sahel (Futura-sciences a rendu compte de cette étude dans un article de 2013). Le fait avait même été reconnu dès 1999 par… Sylvestre Huet dans Libération, où il écrivait : « Il y a 8 000 ans, le Sahara était vert. Pourtant, la Terre était en moyenne plus chaude de 2°C.« 

Le Petit Âge glaciaire

 « Entre le XIVe siècle et la fin du XVIIIe siècle, sur l’Amérique du Nord et sur l’Europe, il y a eu ce qu’on a appelé l’ère de petite glaciation. Est-ce que, à l’époque, c’était de la responsabilité de l’homme ? » a également dit Nicolas Sarkozy. Le terme exact est Petit Âge glaciaire (ou Petit Âge de glace). Il s’agit d’une période allant de 1300 à 1850 pendant laquelle l’hémisphère Nord a connu une période plus froide que la période actuelle (0,6 ºC, relativement à la moyenne du millénaire). Le Monde admet le fait, tout en déniant bien sûr à l’ancien président le droit d’établir un parallèle avec la période actuelle et de relativiser l’influence des activités humaines dans l’évolution actuelle du climat.

UNE FOIS DE PLUS, L’ARCTIQUE N’A PAS COMPLÈTEMENT FONDU

Encore plus de 4 millions de km2 de glace au minimum estival arctique

Le Point avait pourtant tenté de nous faire peur il y a trois mois avec l’éventualité d’une fonte complète cette année. La Task Force Climatoréaliste fait le point sur cette prophétie de malheur qui revient périodiquement, et qui est invariablement démentie par les faits.

DU NÉGATIONNISME ÉCONOMIQUE AU NÉGATIONNISME CLIMATIQUE

Les « économistes atterrés » comparés à des négationnistes du climat

Dans l’émission de France Culture « du Grain à moudre » le 15 septembre, deux économistes réputés, Pierre Cahuc et André Zylberberg, étaient invités à commenter leur  essai  intitulé Le négationnisme économique, dans lequel ils comparent les économistes hétérodoxes  aux climato-sceptiques. L’émission a provoqué des réactions indignées, notamment chez les « économistes atterrés ». : Henri Sterdyniak dans l’OBS estime carrément que « ce pamphlet est ignoble, c’est un appel direct à l’épuration ».

ACTIVITÉS DE L’ASSOCIATION

L’Association des climato-réalistes a rédigé un court document qui résume les éléments clés du climat. On peut le lire sur Skyfall et le télécharger au format pdf. Ce document a vocation à circuler : imprimez-le, faites-le connaître à vos élus, à vos médias locaux et aux décideurs de votre région !

CONFÉRENCES 

Deux conférences de François Gervais

Samedi 5 novembre (14h30) à Livry-Gargan :

« Changement climatique : l’innocence du carbone »
Château de la Forêt, salle du conseil municipal
62 avenue du Consul-Général-Nordling, 93190 Livry-Gargan

• Vendredi 11 novembre (16h45) à Berlin :

« Tiny CO2 Warming challenged by Earth greening »
Europäisches Institut für Klima und Energie

Les vidéos de Londres sont en ligne

Elles sont en accès libre ici. On peut notamment voir celles de François Gervais et de Benoît Rittaud, qui ont tous deux présenté un exposé à la conférence « New Dawn of Truth ».

REJOIGNEZ L’ASSOCIATION !

Vous aimez notre bulletin ? Vous souhaitez nous aider à diffuser le climato-réalisme dans la sphère francophone ? Rejoignez l’association et soutenez-nous !

Ce bulletin a été réalisé par les climato-réalistes.

Retrouvez-nous sur Skyfall, ainsi que sur notre page Facebook.

Pour nous contacter, cliquez ici.

177 Comments     Poster votre commentaire »

51.  Cdt Michel e.r. | 13/10/2016 @ 3:50 Répondre à ce commentaire

bruno chaumontet (#50),

L’examen des propriétés du document PDF m’indique qu’il a été créé le 22 septembre 2016 par Rittaud sous Word et publié sous Mac OSX 10.8.5 quartz PDFContext.

J’utilise Foxit PhantomPDF 6 Standard comme lecteur et éditeur de PDF

52.  Herté07 | 18/10/2016 @ 11:18 Répondre à ce commentaire

Nicolas Sarkozy n’est pas climatoseptique, il le dit ce matin à France Inter ! vers 6 mn 15

53.  Christial | 18/10/2016 @ 11:26 Répondre à ce commentaire

Herté07 (#52),

ça me laisse comme Léfosse, septique. 😉

54.  Murps | 19/10/2016 @ 9:01 Répondre à ce commentaire

Herté07 (#52), grosse déception pour moi.
Marine Le Pen avait également fait part de son climato-scepticisme dans une interview il y a quelques années. Je ne suis pas certain qu’elle ait persisté tant la pression politique est forte sur ce sujet.

Je regrette qu’il n’y ait pas de personnalités politiques de premier plan qui se permettent de mettre les pieds dans le plat, quelle que soit leur couleur idéologique, d’ailleurs.

55.  Douar | 19/10/2016 @ 9:17 Répondre à ce commentaire

Murps (#54),
ce n’est pas très important: il l’a dit et c’est resté dans les mémoires.
Pour moi, ce moment est le « tipping point » de la vision politique française sur le RCA.
A droite, les candidats sont extrêmement évasifs sur le sujet (hormis Juppé -?- et bien sûr NKM). Ils ont dû sentir que leur électorat classique ne les suivait pas forcément.

56.  the fritz le testut | 19/10/2016 @ 10:22 Répondre à ce commentaire

L’Autorité de sûreté nucléaire demande à EDF d’arrêter cinq nouveaux réacteurs – http://www.leparisien.fr/envir.....223899.php

Les réacteurs concernés font partie des 18 que l’ASN a mis sous surveillance, après que des malfaçons ont été observées sur certaines cuves sortant de l’usine d’Areva du Creusot. «Après échange avec l’ASN, EDF va poursuivre l’audit sur les cinq derniers réacteurs qui restent à auditer sur la teneur en carbone, avant la fin de l’année. Cet audit doit être fait réacteurs à l’arrêt», a confirmé une source proche du dossier…

EDF va annoncer la mise à l’arrêt de cinq réacteurs nucléaires – http://www.challenges.fr/entre.....D-20161018

…Du côté d’EDF, on minimise l’importance de cette décision : les cinq réacteurs arrêtés s’ajoutent aux 13 réacteurs déjà stoppés pour la révision imposée par l’ASN. Et l’opérateur souligne que sur ces 13 réacteurs contrôlés, six ont déjà étaient reconnectés au réseau. En fait, il semblerait même qu’EDF ait poussé l’ASN à agir par anticipation, afin de profiter de l’automne clément pour opérer la révision des cinq réacteurs concernés. Il faut en effet une période voisine de trois mois afin d’effectuer les contrôles et obtenir le feu vert de l’ASN pour un redémarrage…

J’espère qu’ils arrêteront ces réacteurs quand les grands froids vont arriver

57.  Murps | 19/10/2016 @ 10:46 Répondre à ce commentaire

Douar (#55),

Pour moi, ce moment est le « tipping point » de la vision politique française sur le RCA.

Puissiez vous dire vrai…

the fritz le testut (#56),

J’espère qu’ils arrêteront ces réacteurs quand les grands froids vont arriver

J’espère que non, ça ferait cher payé simplement pour avoir eu raison…
😉

58.  Marco40 | 19/10/2016 @ 12:05 Répondre à ce commentaire

Murps (#57), LE problème des français, c’est qu’il faut que ça fasse mal pour qu’ils comprennent…. Ce qui nous inclut malheureusement dedans.
Je suis d’accord avec The Fritz.
Pour nous, prévoir ce qu’il faut en cas de coupures.

59.  the fritz le testut | 19/10/2016 @ 12:44 Répondre à ce commentaire

Murps (#57), et Marco aussi
J’ai vu mon voisin rentrer beaucoup de bois , du coup j’ai fait pareil parce que l’hiver sera froid ; et tant pis pour les écolos citadins , faut leur mettre le nez dans leur caca pour qu’ils comprennent

60.  jG2433 | 19/10/2016 @ 13:49 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#58),

prévoir ce qu’il faut en cas de coupures.

Quelque chose comme ça ?

61.  jG2433 | 19/10/2016 @ 14:01 Répondre à ce commentaire

jG2433 (#60),
Ou encore, au Cabinet Dentaire :

62.  Claude C | 19/10/2016 @ 14:12 Répondre à ce commentaire

the fritz le testut (#59),
« Quand homme blanc couper du bois hiver sera très très rude…! »

63.  Nicias | 19/10/2016 @ 15:14 Répondre à ce commentaire

the fritz le testut (#56),

Attendez je prend ma calculette Pour un réacteur « moyen » de 1000 MW :
90 jours * 24h * 18 réacteurs * 1000 MW * 40 €/MWh = un audit des cuves à 1,55 milliards d’€. Merci. Merci beaucoup l’ASN.

Ils se foutent de notre gueule et de notre porte monnaie. 450 réacteurs dans le monde, aucun n’a jamais été fermé pour un problème de taux de carbone de leur cuve. Mais peut être que depuis près de 40 ans, l’ASN demande des tests physiques sur l’intégrité des cuves qui ne servent à rien. alors qu’en fait, c’est les papiers d’Areva en qui ils font confiance Je ne sais pas, je ne suis pas spécialiste.

64.  Marco40 | 19/10/2016 @ 19:34 Répondre à ce commentaire

jG2433 (#60), jG2433 (#61), Je vois que vous êtes prévoyant laugh laugh laugh
J’ai aussi un poêle à bois, mais je vais augmenter mon niveau de combustible.
Quoique qu’avec les élections, les candidats vont nous montrer de quels bois ils se chauffent, en se donnant des volées de bois vert entre eux, de langues de bois et des chèques en bois pour nous.

65.  the fritz le testut | 19/10/2016 @ 21:50 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#64),
😉

66.  amike | 19/10/2016 @ 22:07 Répondre à ce commentaire

Nicias (#63), ASN veut dire Autorité de Sureté Nucléaire. Quant on qualifie un organisme de ce nom, il ne faut pas s’étonner qu’il ne s’occupe absolument que de sureté, pas du fonctionnement, d’électricité et de chauffage ; Et quand ses membres ne voient une bonne centrale que comme une centrale fermée…

Je me demande comment un ministère peut accepter de valider la création d’un tel organisme dont la raison d’être est de bloquer le fonctionnement normalement prévu. Faut-il croire que les ministères seraient aussi vénales qu’on croient des entreprises privées ?

Cette organisation ne devrait normalement pas exister si un ministère s’en occupe déjà. Car ce dernier a non seulement la tâche d’assurer la sécurité mais également la fourniture d’électricité: 2 responsabilités équilibrées, donc pas de risque d’une sur sensibilisation pour un seul risque.

67.  Rom73 | 2/12/2016 @ 18:21 Répondre à ce commentaire

Bonjour bonjour,

Je suppose que certains aficionados de ce site se sont précipités à la contre-cop 22 à l’instar du célèbre jipebe 29 (euh Jean-Pierre Bardinet) https://www.franceinter.fr/emissions/le-moment-meurice/le-moment-meurice-02-decembre-2016 à partir de la 30ème minute… Excellent!! Ca envoie du lourd!!!

68.  papijo | 2/12/2016 @ 19:09 Répondre à ce commentaire

Rom73 (#67),
Un reportage tellement caricatural qu’il ne peut que générer de la sympathie pour les organisateurs et participants de cette anti-COP22 !

69.  devinplombier | 2/12/2016 @ 20:05 Répondre à ce commentaire

Rom73 (#67),
ça fait penser à une série américaine « comique » ou on ajoute les rires à la bande son , parce que c’est tellement nul que ça ne fait rire personne.

70.  Bernnard | 2/12/2016 @ 20:14 Répondre à ce commentaire

Rom73 (#67),
Désolé, je n’avais pas vu votre post.
J’ai posté aussi ce lien sur un autre fil.

71.  Nicias | 2/12/2016 @ 20:27 Répondre à ce commentaire

papijo (#68), devinplombier (#69), Bernnard (#70), Rom73 (#67),

Il y a une belle bande d’idiots du village dans le studio. Ils rigolent bêtement, on ne sait pas pourquoi.

Bernnard (#70),

Le bulletin 44 n’est plus tout frais.

72.  papijo | 3/12/2016 @ 8:12 Répondre à ce commentaire

Nicias (#71),

Il y a une belle bande …

De Gandhi (paraît-il):

D’abord ils vous ignorent, ensuite ils vous raillent, ensuite ils vous combattent et enfin, vous gagnez.

On progresse !

73.  Rom73 | 5/12/2016 @ 11:12 Répondre à ce commentaire

papijo (#68), Bonjour, pas besoin de caricaturer, juste des poser des questions.. Les réponses parlent d’elles-même. Un peu comme un miroir tendu devant devant la connerie pour l’éblouir de son reflet

74.  Rom73 | 5/12/2016 @ 11:17 Répondre à ce commentaire

devinplombier (#69), Bonjour, décidément ce qui ressort ici, c’est que tout n’est ce qui n’est pas issu de votre sympathique petite communauté ne peut être que complot, mensonge déformation.. Malheureusement pas besoin d’ajouter des rires, je pense que l’énormité des propos suffit à elle-même à rire.

75.  Rom73 | 5/12/2016 @ 11:21 Répondre à ce commentaire

Nicias (#71), Bonjour, il ne faut être aussi sectaire. Ne vous arrive t-il pas vous même d’en fréquenter?

76.  jG2433 | 5/12/2016 @ 11:39 Répondre à ce commentaire

Rom73 (#75),
Sous le titre, Philippe Val et “la dictature du politiquement correct”
Par l’ancien directeur de Charlie Hebdo et de France Inter :

Aucune rédaction n’échappe au politiquement correct. Ce n’est jamais acquis de penser librement. Ça demande beaucoup de courage, car c’est une communauté une rédaction. Les gens sont cruels avec ceux qui n’adhèrent pas à la pensée de l’ensemble.

http://www.lyoncapitale.fr/Jou.....ct?ref=yfp

77.  Rom73 | 5/12/2016 @ 12:15 Répondre à ce commentaire

jG2433 (#76), Bonjour, je n’imaginais pas rencontrer ici des abonnés (ou même des ex-abonnés) de Charlie Hebdo (comme quoi que de surprises). Mais permettez moi 2 observations 1°)quand on n’apprécie visiblement pas le fait que des gens puissent se moquer de vos idées et en rire comme vu dans les commentaires précédents au sujet de la chronique sur la contre-cop 2°) quand on fait une citation sortie de son contexte – car bien sûr la citation concerne les opinions politiques – très engagés notamment dans le cas de Philippe Val – alors il s’agit là de rhétorique de très bas étage…

78.  Christial | 5/12/2016 @ 12:40 Répondre à ce commentaire

Rom73 (#77),

car bien sûr la citation concerne les opinions politiques

Ce ne sont pas les climato-sceptiques qui ont politisé la question du climat, au contraire ils cherchent à la ramener à la science.
De fait la citation s’applique parfaitement à ceux qui ont transformé une science en enjeu politique, idéologique et financier.

79.  Rom73 | 5/12/2016 @ 13:24 Répondre à ce commentaire

Bonjour, il me semble que quelque chose vous échappe. La science a statué sur le fait que les émissions de CO2 issus de l’utilisation à très grande échelle d’énergie fossile [stock de carbone piégé dans le sol dont j’insiste sur le fait que les quantités échappent littéralement aux sens – 85 millions de barils (1 baril = 160 L) par jour juste pour le pétrole!] – se trouvent libérées dans le cycle du carbone terrestre et la part restant dans l’atmosphère contribue à augmenter l’effet de serre (connu depuis 1824 puisque vous aimez les archives). Point barre.
Cependant l’humanité (enfin surtout dans les pays pionniers de l’ère industrielle) connaît depuis lors une augmentation sans précédent de richesse matérielle, de confort, d’allongement de durée de vie, etc.. La société actuelle s’est bâtie là-dessus (urbanisme, infrastructures) et l’énergie fossile en est le socle. Imaginez une seconde, ne pas pouvoir prendre votre voiture demain, aller faire ses courses dans un supermarché, que les légumes qui sont dedans soient bios ou pas, que votre frigo ne fonctionne pas… Toutes ces problématique que des générations d’humains ont réussi à surmonter avec une réelle ingéniosité. Aujourd’hui nous ne pourrions plus le faire, sans une transition révolutionnaire.. Les politiciens (ceux qui prennent les décisions concrètes) demandent donc à la science d’être sûre à 100% que les conséquences d’un changement climatique lié aux émissions de CO2 seront plus terribles que celles d’un sevrage volontaire et dans un délai rapide de notre consommation d’énergie. Mais c’est un sophisme, car comment la science peut-elle faire de la prédictologie? Du coup il a fallu établir des scenarii qui sont ce qui sont – imparfaits par définition – et rentrer dans des processus sans fin des COP. Mais ne faites pas croire que la science s’est politisé. Ce sont plutôt les avis politiques qui se sont fragmentés, car même si on l’accepte de réduire ses émissions encore faut-il déterminer par quel(s) moyen(s) d’action. tout en sachant qu’on n’aura peut-être pas la possibilité de rectifier le tir 2-3-… fois. Qu’il y ait débat sur le meilleur moyen de réduire les émissions me paraît légitime. Faire un site pour dire que le réchauffement climatique n’existe pas et qu’il est le fruit d’un complot international me paraît idiot..

80.  papijo | 5/12/2016 @ 14:22 Répondre à ce commentaire

Rom73 (#79),

La science a statué sur le fait que les émissions de CO2 issus de l’utilisation à très grande échelle d’énergie fossile [stock de carbone piégé dans le sol dont j’insiste sur le fait que les quantités échappent littéralement aux sens – 85 millions de barils (1 baril = 160 L) par jour juste pour le pétrole!] – se trouvent libérées dans le cycle du carbone terrestre et la part restant dans l’atmosphère contribue à augmenter l’effet de serre (connu depuis 1824 puisque vous aimez les archives).

Et alors, que du CO2 « artificiel » passe dans l’atmosphère et fasse augmenter les concentrations de quelques (2 ou 3) dix millièmes, éventuellement aidé par un dégazage des océans, personne ne le conteste et ce n’est tout de même pas une catastrophe ! Par le passé, l’atmosphère contenait infiniment plus de CO2 (15%), et grâce à la vie (toujours à l’oeuvre), ce taux de CO2 est gentiment redescendu à presque rien en nous laissant au passage ces carburants fossiles tellement utiles ! Laissez donc faire la nature … et profitez des fossiles !

81.  Marco40 | 5/12/2016 @ 14:27 Répondre à ce commentaire

Rom73 (#79), Extraordinaire cet exemple de dissonance cognitive et d’aveuglement typiquement religieux!
Le pompon est atteint avec grâce avec ce moment délicieux où il nous assène un « Mais ne faites pas croire que la science s’est politisé » collector!
En tout cas, l’écho de la contre-COP22 est depuis évident : nos réchauffistes en danger se réveillent!

82.  Christial | 5/12/2016 @ 14:33 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#81),
Le « point barre » de Rom73 dénote également un bel esprit d’ouverture scientifique.

83.  Rom73 | 5/12/2016 @ 15:50 Répondre à ce commentaire

papijo (#80), Papijo, nous arrivons donc à la première partie de la question : combien de temps pourrons faire sortir du carbone sous terre à ce rythme? On commence à avoir fait plusieurs fois le tour du globe, le pic des découvertes est maintenant bien loin derrière nous. Reste les miettes : sables bitumeux, schistes qui demandent considérablement plus d’énergie à introduire dans le système et infiniment plus de destruction. Allons nous vraiment profiter longtemps?

84.  Rom73 | 5/12/2016 @ 16:01 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#81),

dissonance cognitive

N’employez pas des mots que vous ne maîtrisez pas car pour ma part, je me sens très bien dans mes baskets et je suis complètement athée. Pour l’histoire, savez-vous pourquoi j’ai atterri ici? Parce que un certain membre de votre communauté enfile des perles sur tous les forums qu’il trouve, répandant vos délires de complot scientifique planétaire. Un petit ayatollah retraité qui n’a jamais fait une seule étude sur le climat, parti en guerre sainte contre les « réchauffistes » (je ne connaissais pas le terme, c’est mignon) et pollue donc le web avec des arguments fumeux (il s’auto-cite en donnant le lien vers un document sans préciser que c’est lui qui l’a écrit, magnifique non?) C’est qui l’idéologue? Pourquoi de telles pratiques? On peut avoir son nobel de physique en écrivant des posts sur des forums internet (à revue de lectures 3 pelés et 2 tondus). Ben puisque c’est comme ça, je me suis dit que j’allais vous rendre visite également.. Comme quoi je suis assez tolérant, non?

85.  Rom73 | 5/12/2016 @ 16:13 Répondre à ce commentaire

Christial (#82), Le point barre signifie, que la conclusion de la science se limite à ça.. Elle dit juste : énergie fossile + élevage + déforestation depuis moitiè XVIIIème siècle -> augmentation concentration GES dans l’atmosphère -> changement climatique actuellement enregistré.. Toutes les affirmations du style « les scientifiques disent qu’on va tous finir noyer ou dévastés par des tornades ».. la rédaction scientifique est généralement plus nuancée et donne des indications sur les incertitudes. Enfin bref rien à voir avec des rapports militantistes qui pourraient sombrer dans le catastrophisme.. Mais les commentaires ici sont juste de l’anticatastrophisme primaire qui s’expriment en réponse.. En cela la science n’y est pour rien!

86.  tsih | 5/12/2016 @ 16:27 Répondre à ce commentaire

papijo (#80),

Laissez donc faire la nature … et profitez des fossiles !

Surtout qu’on ne peut de toute façon pas faire grand chose d’autre. L’amusant « succès » des « COP » en témoigne d’ailleurs.

Croire que l’on peut diminuer, dans la mesure qu’il faudrait soi-disant selon les benêts alarmistes, l’utilisation des fossiles avec le niveau de population actuelle est complètement utopique et tout simplement débile. Les renouvelables ne peuvent définitivement pas prendre le relai et ce serait condamner tous les pauvres ou simplement moins riches de cette planète ( et ils ne sont pas simplement dans les pays sous-développés) qui ne se laisseront pas faire et on les comprend. Il ont d’ailleurs déjà commencé à se rebeller, pour l’instant simplement dans les urnes.

Entre crever tout de suite de façon certaine de froid, de faim etc et peut-être seulement crever plus tard grillé par le réchauffement climatique le choix de tout individu normalement constitué est vite fait.

87.  Rom73 | 5/12/2016 @ 16:53 Répondre à ce commentaire

tsih (#86), votre analyse doit être nuancée. On peut comprendre les enjeux sur la finitude du fossile et l’impact sur l’effet de serre, et avoir un point de vue critique sur les ENR. C’est le cas de Jean-Marc Jancovici par exemple. C’est sûr que si les fossiles sont tellement pratiques et utilisées à un tel niveau, ce n’est pas parce que on a empêcher de développer le moteur à eau ou l’énergie libre (complotistes environnementaux radicaux, les mêmes qu’ici, mais de l’autre bord). Pas chère, disponible en quantité astronomique.. Le charbon a sauvé les forêts françaises, le pétrole a sauvé les baleines exploitées pour l’huile (éclairage et lubrification). Bref.. Mais on a encore la possibilité de réorganiser la société, pour changer la donne, et surtout s’assurer que tout le monde ne se mette pas sur la gueule. Parce que de toutes façons, hors changement climatique, ne pensez-vous pas que les limites de ressources (fossiles, minerais,..) ne seront pas en elle-mêmes sources de conflit bien avant les échéances. Donc entre crever de froid tout de suite, et crever grillé dans 100 ans comme vous le présentez, il y a 2 erreurs fondamentales: la première est qu’il existe encore une alternative c’est à dire anticiper les contraintes et agir d’ores et déjà (vous ne pouvez pas me dire qu’on ne pourrait pas faire encore beaucoup plus pour l’isolation des maisons si ce n’est un exemple, ou relocaliser certaines productions de bases comme le textile, moins taxer le travail humain mais plus les ressources non renouvelables), faire un plan marshall d’envergure.. Et la 2ème c’est que même si on commence à voir les conséquences d’un changement climatique, c’est surtout quel monde pour enfants, petits-enfants..

88.  Marco40 | 5/12/2016 @ 17:49 Répondre à ce commentaire

Rom73 (#87), Et hop! Comment on fait dans le hors sujet en mélangeant la problématique des ressources et celle soi-disant du climat…
Outre le fait que vos amis verdâtres combattent le nucléaire et que les lobbies du nucléaires -croyant tirer leur épingle du jeu- se sont fait rouler dans la farine, vos amis militent pour la décroissance et donc (pour faire court) empêcher de fait les pays émergents de continuer à sortir de la misère.
La « transition » énergétique n’est qu’un voeu pieux basé sur des techniques anciennes, excessivement cher, intermittentes et ne permettant pas de répondre aux besoins énergétiques.
Heureusement que nous produisons du CO2 -qui n’est ABSOLUMENT pas un polluant comme le chantent vos amis- mais un gaz essentiel à la VIE (photosynthèse : ça vous dit quelque chose?) et ainsi permet un accroissement mondial des rendements. Ce qui accessoirement permet de nourrir les plus pauvres, mais cela n’est pas un sujet important pour des individus comme Rom73.
Sinon, le climat change (si si, nous le disons nous aussi contrairement à vos insinuations). Nous sortons même du « Little Ice Age », période qui n’existe pas pour vous, d’où un réchauffement plus ou moins régulier.
Le climat change et nous nous y adapterons, même si ce sera bien plus difficile en période froide qu’en période chaude, comme l’histoire de l’Humanité le démontre.

89.  Rom73 | 5/12/2016 @ 18:18 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#88), Oh zut je suis pris la main dans le sac, je n’avais pas vu venir le redresseur de tords je suis eu, damned.. Je ne pensais pas qu’on faisait un hors sujet en parlant la problématique en intégralité (amont ressources, aval pollution) mais heureusement Marco a plus de hauteur.

Outre le fait que vos amis verdâtres combattent le nucléaire et que les lobbies du nucléaires -croyant tirer leur épingle du jeu- se sont fait rouler dans la farine, vos amis militent pour la décroissance et donc (pour faire court) empêcher de fait les pays émergents de continuer à sortir de la misère.

Vous m’attribuez beaucoup d’amis.. La « folle du Poitou », « mes amis verdâtres ».. Hihihi. Sinon il m’est avis que vous vous foutez bien du sort des pays en développement comme de votre première culotte, mais que quand ça vous arrange vous sortez le violon..

La « transition » énergétique n’est qu’un voeu pieux basé sur des techniques anciennes, excessivement cher, intermittentes et ne permettant pas de répondre aux besoins énergétiques.

Techniques anciennes excessivement chers : vous parler du char à boeuf ou du moulin à vent, je suis perdu.

Heureusement que nous produisons du CO2 -qui n’est ABSOLUMENT pas un polluant comme le chantent vos amis- mais un gaz essentiel à la VIE (photosynthèse : ça vous dit quelque chose?)

« Chante, la vie chante.. Comme si tu devais mourir demain.. » Et je vais vous apprendre un autre truc aussi: les plantes ont aussi besoin d’eau. Et quand les précipatations sont modifiées, ça donne la sécheresse et ça les plantes elles n’aiment pas bien..

Sinon, le climat change (si si, nous le disons nous aussi contrairement à vos insinuations). Nous sortons même du « Little Ice Age », période qui n’existe pas pour vous, d’où un réchauffement plus ou moins régulier.

Ouah en anglais dans le texte! si si vous êtes médisants, le petit âge glaciaire a bien existé

Le climat change et nous nous y adapterons, même si ce sera bien plus difficile en période froide qu’en période chaude, comme l’histoire de l’Humanité le démontre.

Allelujah nous avons un point de convergence!! Ce n’est pas beau? Après tout dépend de ce que vous entendez par humanité ? 1 petit million répartis uniformément sur le globe ou bien 7 milliard agglutinés dans les villes? Car si vous pensez 7 milliard, je vous rassure cela n’arrivera pas. Nous nous entretuerons bien avant!

90.  Marco40 | 5/12/2016 @ 18:33 Répondre à ce commentaire

Rom73 (#89), Et re-Hop, vous bottez en touche… C’était tellement prévisible.
Comme sur les sujets de P. VERDIER ou du Groënland…..
Bon, vous êtes allez voir la colonne de gauche voir si le consensus existait ou pas, s’il existait bien des chercheurs climatoréalistes, s’il existait des publis?
Vous admettez le petit âge glaciaire : c’est bien. Vous allez donc admettre l’Optimum médiéval alors…(attention à l’apostasie!)
Puis on passera sur les mesures, les modèles, etc…
Attention, vous risqueriez de finir relapse comme Judith Curry laugh

91.  Rom73 | 5/12/2016 @ 18:40 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#90), Bon le dialogue est plutôt limité, je réponds point par point, et vous vous me dites que je botte en touche, alors que j’ai répondu sur P. Verdier ou le Groenland.. Ca va.. C’est quoi votre colonne de gauche ? sérieusement? Ca vous dérange pas d’un être un peu plus précis?
Ah ça y est je vais faire mon MOOC climato-sceptique avec vous. Mon petit programme d’enseignement est déjà défini, faudra que je révise pour les interros.

Attention, vous risqueriez de finir relapse comme Judith Curry 😀

Hélas cher professeur, cette référence culturelle est encore hors de portée de mes maigres facultés de compréhension. Rappelez-vous que je ne suis qu’un padawan si vous m’autorisez cette référence culturelle plus populaire..

92.  papijo | 5/12/2016 @ 18:40 Répondre à ce commentaire

Rom73 (#83),

combien de temps pourrons faire sortir du carbone sous terre à ce rythme?

L’IFP donne le chiffre très précis de 145 ans pour le charbon.
Dans ma jeunesse (début des années 70), quand j’étais étudiant à ce même IFP, on nous enseignait qu’il restait une quarantaine d’années d’exploitation de pétrole au même rythme … c’est toujours ce qu’on dit aujourd’hui. Sinon pour ce que vous dites, l’homme de Cromagnon ne vous aurait certainement pas démenti: il n’y a pas suffisamment de silex et de mammouths laineux en France pour nourrir 100 000 habitants !

93.  Rom73 | 5/12/2016 @ 18:57 Répondre à ce commentaire

papijo (#92), Papijo, vous me décevez.. Citer l’énergie du charbon alors que c’est celle qui a le plus de réserve dans le monde.. Alors que celle qui va nous faire obstacle plus rapidement c’est le pétrole! Ah oui on peut faire de l’essence avec le charbon, rouler au gaz naturel, l’électrique, cultiver des algues pour du biocarburant.. Mais franchement arrêtons de croire que notre technologie va toujours tout résoudre car à cela n’est pas si simple que ça de faire autrement.. S’il y avait une alternative meilleure, moins chère, en grande quantité, nous y serions déjà tous! Et les alternatives auront un plus médiocre rendement. Si nous devions remplacer le pétrole par du charbon par le procédé Fischer-Tropsch pour de plus en plus de bagnoles dites adieu à votre chiffre de 145 ans de l’IFP. Pour des gens qui arguent que la science ne peut pas faire de la prédictologie, voilà hop: l’IFP dit 145 ans.. Emballé c’est pesé. Sens critique envolé !

94.  papijo | 5/12/2016 @ 19:32 Répondre à ce commentaire

Rom73 (#93),
Les énergies carbone, c’est pas 145 ans ? Vous qui êtes le spécialiste, dites nous c’est combien ? Et les éoliennes, elles produisent combien de litres de carburant à l’année ?

Zut, j’oubliais le nucléaire … on a combien de réserve avec le nucléaire ? Quelques siècles ? (en admettant que ITER ne débouche sur rien).

Bon d’après vous, cela justifie qu’on se dépêche de faire des éoliennes et du photovoltaïque ? Moi je n’y crois pas (et je préfère ne pas écrire ce que je pense de ceux qui prétendent le contraire !)

95.  Rom73 | 5/12/2016 @ 20:04 Répondre à ce commentaire

papijo (#94),

les énergie carbone

Qu’est ce vous voulez désigner au juste?

Vous qui êtes le spécialiste, dites nous c’est combien ?

Je ne suis pas spécialiste, mais si vous êtes assez d’accord sur les problèmes de prédictologie, vous me citez « 145 ans » tout pile. C’est beau, on aura qu’à attaquer 25 ans avant, nickel!!

Et les éoliennes, elles produisent combien de litres de carburant à l’année ?

Oups.. Je suis un peu embarrassé, il semble que vous ne sachiez pas qu’une éolienne produit de l’électricité et non du carburant.

Zut, j’oubliais le nucléaire … on a combien de réserve avec le nucléaire ? Quelques siècles ? (en admettant que ITER ne débouche sur rien).

Soyons plus précis, il faut parler de réserve d’uranium.

Bon d’après vous, cela justifie qu’on se dépêche de faire des éoliennes et du photovoltaïque ? Moi je n’y crois pas (et je préfère ne pas écrire ce que je pense de ceux qui prétendent le contraire !)

C’est une constante chez les climato-réalistes.. Tous les gens qui croient les conclusions de la science sur la perturbation du climat liée aux émissions de GES anthropiques, sont des gens idiots qui aimeraient voir des éoliens et des panneaux solaires de partout.. Non je ne pense pas que les ENR sont une solution au problème. Je ne crois pas qu’on arrivera à maintenir notre production mondiale d’acier, verre, etc.. avec des panneaux solaires et des éoliennes. Il serait déjà plus intelligent de revoir l’isolation thermique, qui ne nécessite moins de ressources (énergétiques, terres rares) si nous utilisons des ressources végétales produites localement. Nous complexifions notre réseau électrique, avec des investissements aux bénéfices techniques plus qu’incertains.

96.  papijo | 5/12/2016 @ 20:43 Répondre à ce commentaire

Rom73 (#95),

Oups.. Je suis un peu embarrassé, il semble que vous ne sachiez pas qu’une éolienne produit de l’électricité et non du carburant.

Je répondais juste à qui vous savez qui a écrit un peu plus haut:

Citer l’énergie du charbon alors que c’est celle qui a le plus de réserve dans le monde.. Alors que celle qui va nous faire obstacle plus rapidement c’est le pétrole!

Non je ne pense pas que les ENR sont une solution au problème. Je ne crois pas qu’on arrivera à maintenir notre production mondiale d’acier, verre, etc.. avec des panneaux solaires et des éoliennes.

Il semble donc d’après votre commentaire que, comme la plupart des gens ici vous ne croyez pas vous non plus aux vertus des éoliennes et du photovoltaïque. C’est très bien. Pour faire court, il me reste donc à vous démontrer qu’il est totalement idiot d’imposer à des gens qui n’ont pas de quoi se payer une maison « sommairement isolée » de continuer à vivre dans une maison pas du tout isolée parce qu’ils n’auront jamais les moyens de s’offrir une maison « super-isolée », ou bien que les ressources végétales produites localement ne suffiront jamais à couvrir nos besoins: un exemple, la centrale à bois de Gardanne pour produire 150 petits MWs (un réacteur nucléaire, c’est 1000 à 1500 MW) doit aller chercher son combustible dans un rayon de … plusieurs milliers de kilomètres !

J’ai tout compris ?

97.  the fritz le testut | 5/12/2016 @ 21:52 Répondre à ce commentaire

Rom73 (#83),

On commence à avoir fait plusieurs fois le tour du globe

???? On a sorti plus de fossiles que la biosphère y en a enfourné ? Je vois que vous êtes un disciple de Janco ; Il a en effet tout juste sur les énergies , mais tout faux sur le climat ; à chacun son gagne pain ; vous visiblement vous ratissez partout

98.  the fritz le testut | 5/12/2016 @ 22:01 Répondre à ce commentaire

Rom73 (#84),
Ah , j’ai enfin trouvé le post qui s’est croisé avec le mien où je vous demandais ce qui vous a amené ici; personnellement je suis scientifique mais avec un feeling psycho développé; je sais donc de qui vous parlez ; mais aurez vous le courage de dire de qui vous parlez ; sinon rentrez chez vous

99.  Rom73 | 5/12/2016 @ 22:17 Répondre à ce commentaire

the fritz le testut (#98),

personnellement je suis scientifique

ah vous aussi vous avez un bac S..

un feeling psycho développé

Ouhla faut avoir étudier Freud pour comprendre..

je sais donc de qui vous parlez ; mais aurez vous le courage de dire de qui vous parlez

En quoi faut-il du courage pour le nommer? Alors que j’ai pris soin de donner assez indices pour les membres sachent très bien de qui je parle..

100.  Rom73 | 5/12/2016 @ 22:21 Répondre à ce commentaire

the fritz le testut (#98),

Il a en effet tout juste sur les énergies , mais tout faux sur le climat

C’est votre analyse, comme toujours. En tous cas, lui est intellectuellement honnête.

; à chacun son gagne pain ; vous visiblement vous ratissez partout

Encore ce feeling psycho développé qui vous fait dire des phrases incompréhensibles?