Le bistrot 2024

 

Le fil « bistrot du coin » permet de sortir du climat et sert de défouloir, les commentaires qui y sont envoyés ou écrits ne représentent pas la ligne éditoriale de skyfall autrement que parfois par coïncidence.
D’une manière générale les commentaires n’engagent que ceux qui les écrivent.

le bistrot 2024

300 Comments     Poster votre commentaire »

251.  Cdt e.r. Michel | 15/02/2024 @ 6:40 Répondre à ce commentaire

Michel le Rouméliote (#249),
On pourrait commencer par y envoyer des renards, qui boufferaient les rats. Il y en a dans certaines villes – en Angleterre si ma mémoire est bonne – et personne ne s’en plaint.
Ce sont de jolies bêtes plutôt craintives, donc pas dangereuses pour l’homme.

252.  scaletrans | 15/02/2024 @ 9:25 Répondre à ce commentaire

Michel le Rouméliote (#249),
Dans le même ordre d’idées, pour les besoins du musée minier qui couvre 7ha, l’association a acquis d’un particulier une ancienne ambulance de pompiers « décommissionnée ». La carte grise nous a été délivrée assez rapidement (pour… 221€) mais impossible de la passer au contrôle avec la mention VASP (Véhicule Ambulance Sapeurs Pompiers). Nous n’avons pas le droit de circuler, il faut passer un contrôle par la DREAL (86€) et se munir pour ce faire du recueil technique d’origine auprès du constructeur (225€) avant d’envoyer le tout pour une nouvelle carte grise (221€). Total: 2 X 221 + 86 + 225 = 753 € pour une opération purement administrative, le contrôle de la DREAL étant du cinéma si l’on sait que l’imprimé à remplir concerne spécifiquement les VASP. Et que dire de services d’immatriculation qui délivrent en toute connaissance des cartes grises qui ne servent à rien ?

253.  Hug | 15/02/2024 @ 11:41 Répondre à ce commentaire

Jeff Hersson (#246),
Voilà ce que dit le site service-public.fr :

Le délai de délivrance est variable selon les périodes.
De plus, certains dossiers peuvent prendre plus de temps en fonction de la situation et des vérifications à réaliser.
Il est recommandé de faire votre demande de permis de conduire international 6 mois au minimum avant votre départ.

Quel délire ! En 2009 pour un voyage en Australie-NZ décidé 3 mois avant, le permis m’avait été délivré illico-presto ou presque en préfecture. Aujourd’hui je n’aurai pas eu la certitude d’avoir le permis international avant le départ et donc de pouvoir faire le trip prévu avec une voiture de location. no

254.  Zagros | 15/02/2024 @ 12:33 Répondre à ce commentaire

Hug (#253),
La France aux mains des technocrates est manifestement en voie de tiers-mondisation sur de multiples sujets.

255.  amike | 15/02/2024 @ 14:33 Répondre à ce commentaire

Cdt e.r. Michel (#251), Remplaçons le chat par le renard comme nouvel animal de compagnie.
Adopte un goupil, sauve ta conduite (d’eau).

Mais je n’oublie pas la proposition de l’ours, car je doute que le renard suffise pour contrôler la population des sangliers. sad laugh

256.  Jeff+Hersson | 15/02/2024 @ 18:23 Répondre à ce commentaire

Hug (#253), sauf si vous faites traduire votre permis par un organisme agréé. C’est ce que j’ai fait la derniere fois.

257.  papijo | 15/02/2024 @ 18:43 Répondre à ce commentaire

Hug (#253),
Personnellement, j’ai loué des voitures en Australie sans problème avec mon permis français rose à 3 volets (idem au Brésil, aux USA et en Europe).

258.  Andre | 23/02/2024 @ 7:24 Répondre à ce commentaire

On a eu un petit orage hier sur Lausanne (2 coups de tonnerre et un éclair).
Pour rire un peu, j’allais dire qu’en février c’était extrêmement rare, qu’on n’a jamais vu ça depuis 15 ans, et que c’était la preuve du réchauffement climatique, anthropique bien sûr.

Ca va, j’ai bien appris ma leçon? laugh

Et puis j’ai eu envie de creuser un peu, et même si les orages se manifestent plus dans les périodes estivales, février n’est pas en reste.
Bref, pour ceux que ça intéresse, Elude statistique des jours d’orage à Lausanne fondée sur une période de 58 ans, période 1888-1952 – 7 ans. : https://www.e-periodica.ch/cntmng?pid=bsv-002%3A1951%3A65%3A%3A641

259.  Zagros | 23/02/2024 @ 16:01 Répondre à ce commentaire

Andre (#258),
Entendu sur France info, à peu près :
« De la neige en hiver, c’est du jamais vu  »
Sous entendu c’est « la faute au réchauffement climatique d origine humaine « , expression entendue mille fois par jour dans la bouche de ces « journalistes « …

260.  papijo | 24/02/2024 @ 11:19 Répondre à ce commentaire

Gabriel Attal est allé visiter un « écoquartier » à la Rochelle … ça vous montre bien qu’il est 100% écolo !

261.  Zagros | 24/02/2024 @ 11:56 Répondre à ce commentaire

papijo (#260),
Je vois plutôt le contraire: au fond, il se fout de son « empreinte carbone », et il a raison.
« Faites ce que je dis mais pas ce que je fais ». Les Français en ont marre de cette clique.

262.  jdrien | 24/02/2024 @ 13:28 Répondre à ce commentaire

Le meilleur remède contre l’éco-anxiété

Terme quasiment inconnu du grand public jusque-là, l’éco-anxiété a fait une irruption impressionnante dans le champ public en 2019 et est entrée au dictionnaire Le Robert en 2023.

En quelques années, l’éco-anxiété est devenue une sorte de nouveau mal du siècle. Au point que dans son rapport annuel publié en octobre 2023, le Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE) estimait que huit Français sur dix expriment un sentiment fort d’anxiété face aux dérèglements climatiques.

Dans un contexte où les records de températures ne cessent d’être pulvérisés, à la fois à l’échelle de la planète et dans les océans, et alors qu’on assiste dans le même temps à une régression sans précédent des règlementations environnementales en France, on peut considérer que le terme a encore de beaux jours devant lui.

263.  Célestin | 24/02/2024 @ 14:36 Répondre à ce commentaire

jdrien (#262), Cet article démontre donc que les activistes climatiques sont des malades mentaux et quand on lit la conclusion de son article, on en est persuadé …

264.  amike | 24/02/2024 @ 15:56 Répondre à ce commentaire

Célestin (#263), Nom quasi inconnu en 2019, le Covid (n° 19) a fait une irruption impressionnante… et bla et bla.

Comme qui dirait, il suffit d’attribuer tout problème à un unique nom médiatique pour créer une importance toute artificielle, mais pas sans (quelques) conséquences sonnantes et trébuchantes.

265.  Ecophob | 25/02/2024 @ 12:16 Répondre à ce commentaire

jdrien (#262), et en plus ils expliquent pourquoi ils ont créé de leurs propres mains ou plutôt de leurs mains sales, ce supposé phénomène d’éco-anxiété :

Le mouvement écologique a tout intérêt à s’efforcer de faire de l’éco-anxiété un tremplin vers l’action, en communiquant sur les causes ou les freins à l’action plutôt que sur les désastres à venir.

266.  Murps | 25/02/2024 @ 22:21 Répondre à ce commentaire

« Eco-anxiété »….
Ecoconnerie oui ! Quelle bande de demeurés, ils ont perdu toute mesure.
dash

267.  Andre | 26/02/2024 @ 9:00 Répondre à ce commentaire

La fin justifie les moyens d’après eux

268.  Demokratia | 26/02/2024 @ 12:04 Répondre à ce commentaire

Andre (#267),

La fin justifie les moyens d’après eux

Ce qui peut donner chez certains écolos : tuons tous les hommes, et l’homme n’abîmera plus la nature.
On sait donc à quoi s’attendre….

269.  Bernnard | 26/02/2024 @ 13:50 Répondre à ce commentaire
270.  Zagros | 26/02/2024 @ 18:02 Répondre à ce commentaire

Demokratia (#268),

Il y a effectivement deux tendances chez les écologistes, ceux qui défendent l’environnement au profit de l’humanité, ceux qui défendent « la planète » au détriment de l’homme. Je suis de la génération qui combat en faveur de la première option. La seconde option est une absurdité, la Nature étant a priori hostile. Mais cette idéologie est un prétexte pour mieux asservir les peuples et les priver de leurs libertés. L’écologie n’est qu’un alibi.

271.  Bernnard | 26/02/2024 @ 20:12 Répondre à ce commentaire

Zagros (#270),
Au début de ma carrière industrielle comme ingénieur chimiste, j’avais eu à m’occuper d’un problème environnemental qui concernait une usine (dans l’Oise) d’additifs pour plastiques qui était extrêmement polluante car elle utilisait des tonnes d’oleum par an (acide sulfurique à 115%).
Mon travail avait consisté à réduire de manière importante ces effluents acides.
En utilisant des super acides, en particuliers des acides fluorés sulfoniques l’usine produisait 100 à 200 kg d’effluent par an.
Je vous parle de cela car les produits fluorés sont dénigrés par des écologistes.
Donc si le problème se posait maintenant ce ne serait plus possible.
Effectivement, il y a des écologiste qui pensent aux hommes et qui trouvent des solutions et les écologistes qui détruisent tout progrès humain qui en fin de compte détruisent l’homme.
Comme chimiste, je suis convaincu que ma profession est en recul. Alors que beaucoup de produis chimiques (médicaments, produits phytosanitaires, polymères, additif, matériaux ….) ont fait progresser le bien-être.
Les chimistes que je connaissais prenaient en compte les problèmes environnementaux et de sécurité dans leurs études et ils étaient armés pour résoudre avec la chimie les problèmes chimiques qui se posent. D’ailleurs cet aspect était enseigné dans les écoles d’ingénieur et je pense que c’est toujours le cas.
Mais voilà, comment s’étonner que nous reculons dans bien des domaines !

272.  Zagros | 27/02/2024 @ 12:02 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#271),
Oui dans les années 60, les flow sheet des usines chimiques ou raffineries comprenaient un maximum de recyclages, vers des colonnes additionnelles par exemple, ou des traitements ultimes, pour minimiser les effluents gazeux et liquides, minimiser les déchets solides. On n’avait pas attendu les apprentis donneurs de leçon d’aujourd’hui, c’était déjà le réflexe dans l’élaboration des schémas de procédé.

273.  Andre | 1/03/2024 @ 7:28 Répondre à ce commentaire

Ca se voit que la météo est complètement détraquée :
Ils nous annoncent des giboulées … de mars… laugh

274.  Demokratia | 1/03/2024 @ 10:53 Répondre à ce commentaire

Andre (#273),
Vous riez, mais vous avez tort !
Maintenant que les saints Nicolas sont en vente mi-octobre, la dinde et les bûches de Noël à la mi-novembre et les oeufs de Pâques en chocolat avant le carême, il est tout à fait anormal que les giboulées de mars soient en mars. Avec le changement climatique, elles devraient être en février au plus tard.
C’est pour cela que les services météo vont devoir nous mettre des alertes « pluie » tout le mois, sinon les gens seront pris au dépourvu et risquent de se noyer.
crazy

275.  Zagros | 1/03/2024 @ 17:45 Répondre à ce commentaire

Demokratia (#274),
Et pourtant, comme on dit dans le canton, « neige en novembre, Noël en décembre ».

276.  Bernnard | 1/03/2024 @ 22:50 Répondre à ce commentaire

J’ai quelques questions dont je souhaite vous faire part et recueillir quelques avis et/ou conseils:

Voici: j’ai fait installer sur mon toit plein sud 2 panneaux solaires thermiques pour une surface totale de 4 m2

Aujourd’hui à midi environ: pas un seul nuage dans le ciel et un soleil d’hiver.
En sortie des panneaux l’eau glycolée servant de liquide caloporteur était à une température de 50 °C environ.
Il y a en outre sur ce circuit d’eau glycolée une sonde de température sur l’entrée des panneaux et il y a aussi un débitmètre ce qui me permet d’afficher la puissance.

Voilà le hic : la puissance indiquée était de 5KW (environ)

Je me pose les questions suivante
L’irradiance solaire dans l’espace est de 1,361 KW /m2

Donc les 5 KW me perturbent

Sachant de plus que l‘irradiance solaire à Saint-Malo est pour une journée de mars de 978 W/m2 , valeur calculée en connaissant les coordonnées GPS de l’installation à partir du site en fin de message.
https://zupimages.net/up/24/09/79uf.jpg
Il est indiqué sur le site officiel de la mairie que l’irradiation solaire maximum en août à Saint-Malo est de 3,840 KWh/m2

Les bras m’en tombent !
comment avec une puissance constante de 1.361 KW on peut avoir 3,840 KWh d’énergie ?

J’ai franchement l’impression qu’on se mélange les pédales! On parle d’irradiance et d’irradiation (cette dernière étant l’intégrale de la première).

Tout cela questionne.
Cependant je vois bien que ça fonctionne pas mal mais je voudrai bien vérifier le rendement des panneaux qui est donné d’environ 70%
Je suis bien-sûr conscient que les étalonnages ne sont pas parfaits.

https://re.jrc.ec.europa.eu/pvg_tools/en/#MR

277.  Volauvent | 2/03/2024 @ 9:24 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#276),

Parce que comme beaucoup vous prenez les pieds dans le tapis entre puissance et énergie!
Votre glycol accumule de l’énergie via une source caractérisée par la puissance disponible.
Remarquons en outre que la puissance fournie indiquée par vous est la puissance à midi, au zenith, elle varie linéairement entre matin, midi et soir et au fil des saisons.

Ces confusions entre énergie et puissance sont à l’origine de la plus grosse bêtise de tous les temps en matière d’énergie.

278.  papijo | 2/03/2024 @ 9:31 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#276),
Une première indication, l’irradiance est donnée pour un sol plan horizontal. Si comme ce serait normal, votre panneau est incliné en direction du soleil, l’irradiance sur le panneau peut être nettement plus grande.

Quoi qu’il en soit, une puissance de 5 kW pour 4 m² … c’est beaucoup ! Pour valider cette valeur, il faudrait avoir accès aux conditions de calcul de cette puissance. N’y a-t-il pas une erreur sur la mesure des températures d’eau chaude et d’eau froide (y a t’il une sonde de mesure sur l’eau froide* ?), le débitmètre est-il précis (a-t-on accès au débit en l/min ou autre ?)
(*) Je me demande si votre appareil ne donne pas « l’énergie sortante » des panneaux, calculée uniquement d’après la température de sortie, à partir d’une origine à 0°C. Quelle est l’indication la nuit ou quand les panneaux manifestement ne captent aucune chaleur ?

279.  Bernnard | 2/03/2024 @ 10:08 Répondre à ce commentaire

Volauvent (#277),

…vous prenez les pieds dans le tapis entre puissance et énergie!

C’est bien parce que j’en suis conscient !
Une irradiance solaire dans l’espace a une puissance de 1,361KW /m2 constante à priori. Si le même flux atteint le sol ( ce n’est évidement pas le cas) au bout d’une heure, on devrait avoir 1,361 KWh/m2 au grand maximum en quantité d’énergie.
Sur les cartes que l’on trouve partout, on parle (pour l’énergie solaire) d’irradiation en KWh avec des niveaux de 3 à 4 KWh/m2.
Trouvez l’erreur! Tout cela est curieux !

280.  Bernnard | 2/03/2024 @ 10:12 Répondre à ce commentaire

papijo (#278),
Merci de votre avis.
J’en suis aux essais. Je tente de comprendre le rendement annoncé dans les notices. Ensuite je poserai des questions aux fournisseurs

281.  joletaxi | 2/03/2024 @ 11:05 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#280),
bonjour les joyeux « papy » complotistes

concernant vos panneaux, je suppose que votre système est pourvu d’une vanne mélangeuse de régulation?en tout cas, l’eau de retour est à une certaine t°n et donc vous injectez une quantité d’énergie qui sera cumulée à la sortie avec celle captée
mais il existe aussi des panneaux à circulation indirecte, la chaleur captée l’est par une épingle contenant un fluide frigorigène,qui s’évapore sous le soleil, et est condensé au sommet du tube par un capteur où circule le fluide caloporteur, pour retourner dans l’épingle?
en principe, on devrait donc avoir un rendement un peu plus favorable?
merveilleux pays, où l’électricité aurait du être abondante, et le kw/h à quelques centimes, et qui, par la magie du cancer vert, force la population à faire des acrobaties techniques, et financières, pour juste se chauffer, se déplacer, bientôt se nourrir,
heureusement nous avons un sinistre de la planète.

282.  Volauvent | 2/03/2024 @ 16:31 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#279),

Si vous parlez en kWh, il faut préciser la temporalité. Sur la journée? L’année? La moyenne du jour et de la nuit?

283.  Bernnard | 2/03/2024 @ 17:26 Répondre à ce commentaire

Volauvent (#282),
Wh ou multiple
C’est l’heure obligatoirement.
C’est la quantité de Joules emmagasinée en une heure.
Soit des watt (1 joule par seconde) intégré sur toute une heure. Si la puissance est constante c’est une multiplication par 3600.
Il n’y a rien de mystérieux et il ne faut pas effectivement confondre une puissance en W avec une quantité en KWh. On aurait bien pu prendre les Joules comme unité de quantité mais cela donne des grands nombres ou bien comme on le faisait autrefois des tonnes d’équivalent pétrole.

284.  Volauvent | 2/03/2024 @ 17:45 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#283),

Je parle des chiffres annoncés. Ils ne sont pas forcément relatifs à une heure!

Supposons que vous ayez 4 KW crête en été. Sur la journée de 16 h, vous aurez en énergie la surface du triangle de production soit (16×4)/2 Kwh soit 32 kWh.
J’ai la flemme de faire le calcul, mais il faut voir si ça fait votre volume d’eau dans votre ballon à 50 degrés.

285.  Volauvent | 2/03/2024 @ 17:49 Répondre à ce commentaire

Volauvent (#284),

J’oubliais: vous parlez des chiffres (bien que bidons) des installateurs de panneaux photovoltaïques: ils sont beaucoup plus faibles car le rendement des cellules est faible (20% au mieux)

286.  Zagros | 2/03/2024 @ 17:49 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#283),

Ne le prenez pas mal, sauf si je n’ai pas compris l’objet du débat.
Au-delà de ces discussions, à quoi vous servent ces PV ? Faire un peu d’eau chaude pour économiser sur la facture EDF ? C’est intéressant mais à la limite, peu importe le rendement si vous êtes connecté au Réseau EDF. Ça me rappelle les campings de ma jeunesse avec eau chaude solaire. Pour prendre une bonne douche il fallait se lever à 6 heures du matin. J’ai vite changé de camping.

287.  Zagros | 2/03/2024 @ 17:56 Répondre à ce commentaire

Volauvent (#285),
Au passage, les rendements des PV sont de l’ordre de 15 à 20 %, le reste partant en chaleur dans l’atmosphère. Soit bien plus efficaces que le maudit CO2 pour réchauffer notre troposphère. Les petits idiots idolâtres du GIEC en sont-ils conscients ?

288.  Bernnard | 2/03/2024 @ 18:37 Répondre à ce commentaire

Zagros (#286),
Une bonne partie de ma consommation de gaz est pour l’eau chaude sanitaire, sinon j’ai un poêle à granulés pour le chauffage et je consomme peu d’électricité. J’ai aussi une installation de chauffage central qui alimente des radiateurs via la chaudière que je peux couper si j’utilise le bois. Donc je jongle avec le coût des énergies suivant le moment. Pour le moment le soleil n’est pas taxé !

289.  Bernnard | 2/03/2024 @ 18:53 Répondre à ce commentaire

Volauvent (#284), Volauvent (#285),
Ce ne sont pas des panneaux photovoltaïque mais des panneaux thermiques qui font uniquement de la chaleur. Leur rendement par rapport au rayonnement et sans commune mesure par rapport au photovoltaïque on annonce facilement 70% ( ce que j’aimerai bien trouver ) contre une vingtaine de % pour le voltaïque. Dans le premier cas on a de la chaleur (des calories) dans le deuxième cas des volt-coulomb. Et on ne sait pas avec un bon rendement faire une énergie électrique avec de la chaleur. De toute façon l’objet de mon installation est de chauffer de l’eau et non pas de produire des ampères.
Ce que je trouve bizarre c’est qu’en dehors de la terre et au voisinage de celle-ci, le soleil fourni une puissance de 1361 W / m2 ce qui correspond à un maximum de quantité d’énergie de 1361 Wh / m2 au sol ( Évidement c’est moins avec l’albédo). Alors pourquoi trouve t’on des quantités d’énergie de 3000 Wh / m2 ou plus sur les cartes d’ensoleillement que l’on trouve pour vanter les mérites du solaire que ce soit en photovoltaïque ou thermique ? C’est un mystère. En tout cas je n’ai pas d’explication à cela.

290.  Zagros | 2/03/2024 @ 19:06 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#288),
Vous avez la chance de pouvoir manager vos sources d’énergie. Ce n’est pas le cas de la plupart des gens, comme moi en copropriété, et donc les bons exemples ne sont pas souvent applicables. Un petit détail cependant, mais peut-être me trompé-je : vos PV produisent-ils des kWh renvoyés sur le réseau ? Non seulement le « solaire n’est pas taxé » mais vous bénéficiez dans ce cas d’un coût répercuté via les taxes EDF sur les autres. Pour ceux qui en profitent, ça risque de changer si la réalité des coûts de production revient à la mode. Quant au solaire, à l’électricité , etc , non taxés, les technocrates qui nous gouvernent trouveront vite une solution de taxation. C’est déjà le cas en Suisse pour les recharges des VE.

291.  Bernnard | 2/03/2024 @ 19:17 Répondre à ce commentaire

Zagros (#290),

vos PV produisent-ils des kWh renvoyés sur le réseau ?

Non et je ne veux pas être producteur d’électricité car les contrats sont fluctuants. Je ne vend pas l’eau chaude à EDF!
Je vois cependant à l’horizon pointer la taxation des panneaux solaires (quelque soit leur fonction) à la surface ! Cela serait étonnant qu’on n’y pense pas !
Cependant d’après mes premières estimations, je pense que je pourrai emplir une piscine d’eau tiède facilement en été. Mais comme mes enfants et petits enfant sont là en été c’est parfait.

292.  Bernnard | 2/03/2024 @ 20:34 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#291),
J’oubliais: je branche le lave-vaisselle sur l’eau chaude.

293.  phi | 2/03/2024 @ 20:47 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#289),
3000 Wh / m2 par jour.

294.  Bernnard | 2/03/2024 @ 21:16 Répondre à ce commentaire

phi (#293),
Soit 3000 /24 = 125 Wh/m2 ! C’est ça ?
Du coup c’est bien faible pour un rayonnement solaire direct !

295.  phi | 2/03/2024 @ 23:06 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#294),
Une puissance de 125 W/m2, pas une énergie de 125 Wh/m2, oui, comme ordre de grandeur et en moyenne annuelle, cela semble assez vraisemblable sachant que la puissance moyenne disponible en surface sur le globe est évaluée à 160 w/m2.

296.  Bernnard | 3/03/2024 @ 8:17 Répondre à ce commentaire

phi (#295),
Oui mais alors que penser de cette puissance au sol où j’ai mis les panneaux ?
https://zupimages.net/up/24/09/79uf.jpg
Pour connaitre l’origine de cette image reportez vous à mon commentaire original :Bernnard (#276),
Sachant aussi que la puissance solaire dans l’espace est de 1361W / m2. Cela fait tout de même une grande perte !

297.  Bernnard | 3/03/2024 @ 9:56 Répondre à ce commentaire

phi (#295),
Maintenant la nuit effectivement c’est très faible comme puissance. Comme quoi il faut se méfier des nombres indiquant une puissance d’énergie solaire irradiée . C’est à la limite d’une arnaque quand on ne précise pas !
Pour moi des W/m2 a une signification mais si on prend une heure, un jour ou pourquoi pas une année, il faut mentionner ces éléments quand on veut connaitre une quantité et évidemment l’intervalle de temps dans laquelle cette puissance est intégrée. Après tout, c’est ce qu’on paie ! Des Wh, des Wj ou des Wa ou…

298.  papijo | 3/03/2024 @ 15:24 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#296),
D’après ce que je comprends sur ce document, les valeurs sont données pour un panneau incliné à 35° en direction du soleil.

Pour que ces données aient un sens, il faut, à mon avis, comprendre :
– Les valeurs sont données pour un panneau incliné à 35° en direction du soleil (et non horizontal comme je l’avais indiqué précédemment un peu trop vite !)
– Les heures sont données en « heure solaire », donc « 11 h 45 solaire = 13 h 45 à la montre », en supposant que vous n’êtes pas trop éloigné de la longitude de Greenwich (cela découle de l’irradiance maxi à 11 h 45).
– L’irradiance globale se compose du rayonnement direct reçu du soleil, et rayonnement indirect reçu par diffusion du reste du ciel (celui qui explique que le ciel n’est pas noir, mais bleu, et qu’on peut lire à l’ombre !)
– L’irradiance directe attendue en moyenne est de 318 W/m² (à 11 h 45, y compris les jours avec nuages)
– L’irradiance indirecte dans les mêmes conditions est de 214 W/m²
– L’irradiance totale est la somme des 2 soit 318 + 214 = 532 W/m² (pourquoi le tableau indique 539 W/m² ???)
– Les jours où on n’a pas de nuages, cette irradiance totale monte à 978 W/m²

299.  Bernnard | 3/03/2024 @ 16:46 Répondre à ce commentaire

papijo (#298),
Oui c’est ça !
J’ai utilisé ce lien
https://re.jrc.ec.europa.eu/pvg_tools/en/#MR
Il faut renseigner l’endroit en utilisant la carte. Renseigner le mois (éventuellement). On peut générer un PDF.

300.  papijo | 3/03/2024 @ 19:16 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#299),
Merci pour le lien.
Chez moi, j’ai 616 W/m² dans les mêmes conditions (au lieu de 539) … j’espérais plus ! Et ce n’est pas la journée d’aujourd’hui qui remontera la moyenne !